Mode : La Fondation Pathé’O fait don de machines à coudre et de pagnes aux couturiers de Ouragahio

People
Publié le Source : Linfodrome
mode-la-fondation-pathe-o-fait-don-de-machines-a-coudre-et-de-pagnes-aux-couturiers-de-ouragahio Ph DR

Parrain de la 3ème promotion des jeunes couturiers de la commune de Ouragahio, le samedi 17 juillet 2021, Pathé’O a fait don de machines à coudre industrielle et de pagnes aux à ses filleuls de Ouragahio.

Le styliste Pathé’O a répondu samedi 17 juillet 2021 à l’invitation de l’Association des couturiers de professionnels de la ville de Ouragahio (Acpo). Au nom de sa fondation, le styliste qui est dans la ferveur de la célébration de ses cinquante ans de carrière a fait un important don à ses filleuls. Ainsi, pour encourager les initiatives de l’association et booster leurs productivités, le parrain leur a offert une machine à coudre industrielle et 10 complets de pagnes au nom de la Fondation Pathé’O.

Pathé’O qui est arrivé tôt ce samedi dans la ville de Ouragahio, a rendu des visites de courtoisie aux autorités sous-préfectorales, municipales et coutumières qui l’attendaient avec impatience dans la région du Goh. Aussi, a-t-il rencontré des couturiers dans leurs ateliers, profitant pour leur donner des conseils et des idées à partir de leurs matériels existants. S’en est suivie une Master-class avec une trentaine couturiers de la ville pour les entretenir sur « comment réussir dans le business de la mode ».

En soirée, rendez-vous a été pris à la salle des fêtes de Ouragahio où les membres de l’Association des couturiers professionnels de Ouragahio ont présenté leur savoir-faire aux populations et aux autorités présentes. Devant donc le Sous-préfet, le député maire M. Anthony Garou, les adjoints aux maires, le commissaire et le commandant de Brigade de la ville, le président de la Fondation Pathe’O a procédé à la remise des diplômes de fin formation des cinq apprenants, qui sont toutes des jeunes dames.

A ses filleuls, le parrain a prodigué des conseils pour une insertion professionnelle réussie. Par ailleurs, s’est-il réjoui de la forte présence des femmes dans le métier de la couture à Ouragahio. « La forte présence des femmes dans le métier de la couture dans cette ville est un signe d’espoir pour la corporation. Car elles sont plus patientes et plus endurantes, les bases du succès dans ce métier », a-t-il témoigné.

Mme Kouassi née Elisabeth Houphouët, présidente de l’Association des couturiers professionnels de Ouragahio, a au nom de ses pairs, remercié le parrain pour sa disponibilité, son partage du savoir et son geste de générosité à leur endroit non sans lui promettre de faire bon usage de tous les dons à eux remis.