Côte d’Ivoire : Affaire Love Gugu déféré à la Maca, elle répond à Yvidero en prenant Dieu à témoin

Publié le
cote-d-ivoire-affaire-love-gugu-defere-a-la-maca-elle-repond-a-yvidero-en-prenant-dieu-a-temoin
People

Love Gugu, la cyberactiviste est déférée à la Maison d’arrêt d’Abidjan (maca). Précédemment elle avait traitée Yvidero, la web humoriste ivoirienne de lesbienne dans une vidéo. Par la suite, cette dernière a porté une plainte contre Love Gugu.

Dans une publication sur sa page Facebook ce vendredi 13 août 2021, Yvidero a répondu en parlant de sa religion musulmane qui prône la paix.  « Nombreux vous étiez hier à mettre en doute ma conversion, et aujourd’hui vous les mêmes me demandez de réfléchir avant de poser des actes pour cette religion. L’islam est une religion de paix, l’islam prône l’amour et la vérité, non la médisance, non la calomnie et que sais-je encore. Cette belle religion m’a apporté beaucoup et m’apporte tout grâce à Dieu. Allah est juste et justice. Allah est unique et vérité. Qu’il nous guide et nous donne la bonne compréhension. Je m’en suis remise à lui seul. La bise", a-t-elle réagi en substance. », a-t-elle publié sur sa page Facebook.

Quant à Love Gugu, elle  répond à  Yvidero en prenant Dieu en à témoin.

«  Si je dis des contre-vérités, que le Dieu de Isaac et d'Abraham que je prie, ton Allah que tu pries, me foudroie. Dieu est mon témoin. Jamais je n'ai nourri ou médité de te faire du mal. C'est Yaka Yaka qui a cité ton nom dans les piques qu'il me lançait sur la toile par vidéos interposée. Yaka Yaka n'est pas devin pour savoir ce qui s'est passé entre nous. C'est certainement toi qui lui as parlé de moi. Je n'ai dit que la vérité.  Je n'ai rien inventé. Alors, si pour la vérité, je dois faire la prison, je suis prête à le faire », a déclaré la cyberactiviste Love Gugu.

Parfait KOFFI