People / Mysticisme : « Je me suis lavé toute nue dans la rue… » révèle Claire Bahi

Publié le Modifié le
people-mysticisme-je-me-suis-lave-toute-nue-dans-la-rue-revele-claire-bahi Claire Bahi dévoile des actes spirituels qu'elle a mené lorsqu'elle était dans le coupé décalé
People

Désormais au service de l'Eternel, l’ancienne chanteuse du coupé décalé, Claire Bahi ne cesse de surprendre le grand public avec ses révélations sur son passé.  

Invitée le vendredi 20 mai 2022 à l’émission « Les Femmes d’ici » diffusée sur la chaîne télévisée ivoirienne NCI, la chanteuse ivoirienne Claire Bahi a fait de nouvelles confidences sur sa vie antérieure peu agréable et s’est largement exprimée sur le choix de la musique chrétienne. Décidément, l’ex première dame du coupé-décalé, qui s’est vu quitter le monde profane pour se mettre à l'œuvre de Dieu ne compte rien garder de secret.

" Le succès dans la musique du monde rime avec fétichisme"

En effet, depuis qu’elle s’est réfugiée dans les bras du Seigneur, Claire Bahi ne manque pas de lever le voile sur la vie qu’elle menait lorsqu’elle était encore dans le coupé-décalé. Lors de son passage à cette émission, le chantre de l’Eternel a révélé un acte peu spirituel qu’elle avait posé juste pour pourvoir retourner en France parce qu’elle avait été rapatriée.


« La plus grosse chose que j’ai faite, je me suis lavée toute nue dans la rue à minuit, c’était après mon rapatriement de la France. Je voulais y retourner. Le succès dans la musique du monde rime avec fétichisme. Je dis à toi qui es critiqué et traité de tous les noms, Jésus est là pour toi », a-t-elle déclaré.

Une vie d’illusion

Notons que, la chanteuse avait récemment avoué lors d’un entretien qu’elle avait l’habitude de louer des voitures de luxe qui coûtent les yeux de la tête pour mettre son nom sur la plaque juste afin de faire le buzz.

« Mon travail d’artiste que je faisais ne pouvait pas payer une voiture de 40 millions. Je louais une voiture et je mettais mon nom sur la plaque, juste pour me faire voir. Le coupé décalé n’est pas facile. Que ma musique marche ou pas, l’essentiel c’est de servir JÉSUS CHRIST…», a-t-elle indiqué sur le plateau de l’émission Showbuz.

Faut-il le rappeler, quelques semaines après le décès d'Ange Didier Houon alias Dj Arafat en 2019, Claire Bahi qui se faisait affectueusement appelée "la première dame du coupé décalé" a décidé de quitter le mouvement musical pour se consacrer à la musique chrétienne. Et depuis lors elle ne manque pas d’occasion pour se confesser publiquement, une manière à elle de sensibiliser ses sœurs dans le milieu à abandonner. « Aujourd’hui, si je viens dénoncer tout ça, ce n’est pas pour blâmer ceux qui sont là-bas. Au contraire, c’est pour les encourager à accepter le Seigneur », a-t-elle lâché au cour d’une précédente révélation.