Présidentielle 2015/ En meeting à Ayamé

KKB: «Tant que les conditions d’une élection transparente ne sont pas réunies, pas d’élection... »

Publié le Modifié le
kkb-tant-que-les-conditions-d-une-election-transparente-ne-sont-pas-reunies-pas-d-election KKB a déploré la situation des réfugiés, des prisonniers et les ''divisions'' entre Ivoiriens. (Photo d'archives)
Politique

Chaque fois qu’il prend la parole dans le Sanwi, Kouadio Konan Bertin dit KKB, candidat à l’élection présidentielle de 2015, satisfait d'abord à un « devoir moral ». Il rend un hommage à titre posthume à Feu Alexis Elleingand Etché, ancien maire d’Aboisso et dignitaire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci).

Le meeting d’Ayamé, tenu le vendredi 25 septembre 2015, n’a pas dérogé à la règle. Pour ce leader politique, le travail abattu par Houphouët-Boigny, a fait de la Côte d’Ivoire, une « nation prospère, un havre de paix ». « C’est de cette Côte d’Ivoire où règnent la tolérance, la paix et le pardon dont je rêve », a-t-il dit, déplorant la situation des réfugiés, des prisonniers et les ''divisions'' entre Ivoiriens. L’ex-président de la Jeunesse du Pdci a rappelé l’importance de « l’arbre à palabre » dans la société africaine, pour juguler les crises endogènes. S’adressant aux jeunes, il les a exhortés à refuser d’être des « poseurs de bâches à vie ». « Je suis venu vous présenter ma candidature... Mais, tant que les conditions d’une élection transparente ne sont pas réunies, pas d’élection ni pour lui, ni pour nous», a-t-il prévenu. Et d’ajouter : « Je n’ai pas peur pour ma vie. Rien ne m’effraie pas pour ça ». En sus, il a laissé des consignes aux populations : « Considérez-moi comme votre attaquant, celui qui doit marquer des buts. Ne laissez personne dans ma surface de réparation ». Il a aussi présenté son Directeur de campagne, Diomandé Kessé. Membre de la Coalition nationale pour le changement (Cnc), il a livré le chronogramme d’une tournée nationale au cours de cette précampagne. Le député de Port-Bouët a indiqué que l’essentiel de son projet de société, vise « l’amélioration des conditions de vie » de ses concitoyens. Pour cela, une fois élu, KKB compte prendre des dispositions importantes dans le sens de la réconciliation nationale et la sécurité. « Je vais chasser les’’ microbes’’ et toutes les personnes détenant illégalement une arme», a-t-il promis.

J. Bédel (Correspondant régional)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites