Dernier rapport de l'Onu/ Un proche de Soro voit la main du Rdr derrière

Publié le Modifié le
dernier-rapport-de-l-onu-un-proche-de-soro-voit-la-main-du-rdr-derriere
Politique

Dans une tribune publiée sur le site officiel de Guillaume Soro, le mardi 12 avril 2016, Dr Mamadou Djibo revient sur le rapport des experts des Nations Unies, rendu public récemment.

Il ressort de la lecture qu'il fait de la publication de ce rapport, qu'il a été suscité par des mains occultes pour faire mal à Guillaume Soro avec pour but de lui barrer la route du palais présidentiel.

A en croire, en effet, ce membre du cercle des idéologues du président de l'Assemblée nationale, la sortie de ce rapport n'est pas étrangère à la guerre de succession qui fait rage au sein du Rassemblement des républicains (Rdr). « Que cette lutte à la chefferie du Rdr pour la succession soit effective est un fait », admet tout d'abord Dr Djibo.

Pour lui, la publication du rapport des experts onusiens s'inscrit dans les manœuvres en vue d'empêcher Soro de prétendre au fauteuil présidentiel. « Le 4 avril 2016, l'Onu publiait un rapport dont les tenants et les aboutissants ultimes, rappellent leur connexion non fortuite avec la triangulation politique au Rdr pour l'horizon 2020 », écrit Dr Djibo.

Le disant, il laisse entendre clairement qu'il voit la main du Rdr derrière ce rapport, dont la sortie participe du plan visant à liquider Soro, au profit de l'une des deux autres personnalités du Rdr, qui lorgnent,elle aussi, le fauteuil présidentiel en 2020.

En évoquant la « triangulation politique au Rdr », ce proche de Soro laisse, en effet, penser que trois personnalités sont concernées par la guerre de succession au sein du Rdr.

D'ailleurs, il se montrera plus explicite quand il parlera de « triumvirat d'ambitions présidentielles au sein du Rdr ». Membre du cénacle des intellectuels pro-Soro, Dr Djibo se dit convaincu que ce rapport onusien a été balancé par les contempteurs du président de l'Assemblée nationale.

« Il est clair que ce rapport onusien est assuré d'être récupéré par certaines écuries présidentielles putatives contre le leader naturel du Rhdp ( …). Ce rapport de l'Onu intervient en ce début d'avril 2016, non pas comme un poisson d'avril mais comme tout de même le prolongement de l'acharnement médiatique et judiciaire contre le favori du triumvirat d'ambitions présidentielles au sein du Rdret plus généralement au sein du Rhdp », écrit-t-il.

On l'aura remarqué, Soro passe, à ses yeux, pour être « le leader naturel du Rhdp ». D'où ces peaux de banane jetées sur son chemin, sous-entend l'universitaire. « Veut-on par des rapports, favoriser une écurie présidentielle rivale au détriment de celle de grand leadership de coalition et de prépondérance articulé par le président Guillaume Soro Kigbafori ? », accuse-t-il à mots couverts, avant d'être plus direct : « Que ces mêmes experts qui produisent un rapport qui aboutit à un prétendu trafic d'armes par des autorités élues de la République, il y a un air de conspiration sulfureuse contre l'une des trois ambitions présidentielles avérées au sein du Rdr, en l'occurrence contre le très honorable Guillaume Kigbafori Soro. C'est tendancieux et non productif pour la paix sociale et la cohésion au sein du Rhdp au pouvoir ».

Cela dit, ce proche du n°2 de l’État appelle à laisser « prospérer toutes les ambitions présidentielles pour 2020 » plutôt que de vouloir éteindre celle du président du parlement par toutes sortes de manœuvres. « Il urge de laisser se produire contradictoirement et dans la discipline sur la scène nationale le choc des ambitions présidentielles », exhorte-t-il les uns et les autres.

Assane NIADA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Assane Niada
Voir ses articles