Guerre de succession à Ouattara/ Un autre proche de Soro avertit : « Chacun de nous connaît sa place... »

Politique
Publié le Source : L'inter
guerre-de-succession-a-ouattara-un-autre-proche-de-soro-avertit-chacun-de-nous-connait-sa-place (Photo d'archives)

Les proches de Guillaume Soro ont décidé d'user de proverbes et autres paraboles pour s'exprimer sur des sujets qui les ont marqués.

Le dernier à avoir réagi est Karim Ouattara, proche parmi les proches du chef du parlement ivoirien.

Sur sa page facebook, il a fait une contribution pour le moins énigmatique, mais qui édifie clairement sur l'adversité qui prévaut dans l'entourage du président de la République, Alassane Ouattara. « En Afrique et particulièrement en Côte d'Ivoire, lorsqu'un frère te fait des offenses en présence du père de famille, il court se mettre sous le couvert du père après t'avoir offensé. Tu n'a pas droit à la réplique en présence du père sinon tu ne fais qu'adresser directement une impolitesse au père. De toute façon, en l'absence du père, l'ordre hiérarchique et la discipline s'établissent naturellement au sein de la famille car chacun connaît sa place », écrit Karim Ouattara.

De qui parle-t-il ? Qui a été offensé et qui a couru se mettre sous le couvert de son père ? Seuls les initiés pourront décrypter ce langage. Mais une chose est sûre, celui qui est offensé est Guillaume Soro, comme l'indique clairement l'auteur de la note. « Toute offense faite à SGK aujourd'hui n'aura pas de réplique par respect au PRADO (Président Alassane Dramane Ouattara, Ndlr) », souligne-t-il, non sans prévenir en ces termes : « Sinon chacun de nous connaît sa place au "kaka-sport" (autrefois, lieu désigné pour les palabres, Ndlr). Là-bas, y a pas "hoba-hoba" (il n'y a pas de débat, c'est le combat, Ndlr). Le temps est autre nom de Dieu ».

Y.DOUMBIA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Yacouba Doumbia
Voir ses articles