Depuis Korhogo

Amadou Gon parle aux ex-mutins : « Ne recommencez plus jamais ça ! »

Publié le
amadou-gon-parle-aux-ex-mutins-ne-recommencez-plus-jamais-ca Le PM Amadou Gon lors de son intervention à Korhogo
Politique

Le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, s’est prononcé samedi sur les récentes mutineries dans l’armée. C’était au cours de la cérémonie d’hommage organisée par les populations du Grand nord en l’honneur du président de la République, Alassane Ouattara.

Les récentes mutineries et la fronde sociale qui ont secoué la Côte d’Ivoire étaient au menu de la cérémonie d’hommage au président de la République organisée ce week-end à Korhogo par les populations du Grand nord. Déplorant ces événements qui ont terni l’image de la Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly a appelé les populations à rester toujours mobilisées pour la cause du Président Alassane Ouattara. « Ne doutez pas ! Ayez confiance », a-t-il exhorté. Ajoutant que les revendications violentes n’étaient pas la meilleure forme pour le faire. « Il y a des manières de revendiquer qu’on ne doit plus voir dans notre pays. La violence doit être bannie. Ce n’est pas bon ! Il ne faut plus jamais recommencer. Au nom du président de la République, plus jamais ça en Côte d’Ivoire », a invité l’actuel Premier ministre. Même s’il dit accepter le pardon des ex-mutins, Amadou Gon Coulibaly reste cependant très méfiant. « Nous acceptons leur pardon s’il est accompagné d’un pardon ferme et sincère. Ce message concerne aussi les démobilisés. Le Président Alassane Ouattara travaille à l’amélioration des conditions de vie et de travail des Ivoiriens, nous avons plus besoin de la paix sociale pour que chaque ivoirien puisse bénéficier des bienfaits de l’émergence.

Aux fonctionnaires, le successeur de Daniel Kablan Duncan a promis la continuation du dialogue entamé entre le Gouvernement et les syndicats. Lequel dialogue qui, a dit le Premier ministre, devrait aboutir à la signature à la d’une trêve sociale ‘’pour permettre à la Côte d’Ivoire de travailler’’. Amadou Gon a souligné qu’Alassane Ouattara a été élu pour l’ensemble des Ivoiriens. « Le Président Ouattara a été élu pour tous les Ivoiriens. Aucune région n’a le droit de se l’approprier à elle seule. Il appartient à tout le monde. Le peuple de Côte d’Ivoire l’a soutenu hier et le soutiendra demain pour tous ses efforts pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020». Revenant sur sa nomination, Amadou Gon Coulibaly l’a considérée comme un ‘’privilège mais aussi une grande responsabilité’’. « Je mettrai tout en œuvre pour être à la hauteur, pour une véritable transformation de la Côte d’Ivoire. L’hommage qui a eu pour cadre le stade municipal de Korhogo, s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités et non des moindres dont le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, rentré ce week-end au pays après un long séjour à l’extérieur, et du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, tous deux fils du Grand nord.

David YALA, envoyé spécial