Parti unifié, Cei, Anne Ouloto crache ses vérités : « Le président Bédié ne peut pas vouloir une chose et son contraire (…) il y a trop de calcul »

Publié le Modifié le
parti-unifie-cei-anne-ouloto-crache-ses-verites-le-president-bedie-ne-peut-pas-vouloir-une-chose-et-son-contraire-il-y-a-trop-de-calcul Anne Ouloto: "Nous devons aller aux prochaines élections,avec le parti unifié"
Politique

L’atmosphère n’est toujours pas à la bonne ambiance entre le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié et le Rdr d’Alassane Ouattara. Ces deux formations liges du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp) peinent à préserver leur unité et à bâtir le destin commun qu’elles envisagent depuis des années, à travers le projet du parti unifié. Se complaisant dans un jeu de dupe, il ne se passe plus de semaine sans qu’il n’y ait des sons discordants qui affichent de réelles difficultés dans cette marche commune de plus en plus incertaines. Sur la question, l’actuel ministre de la Salubrité urbaine, Secrétaire générale déléguée du Rdr en charge de la vulgarisation de l’action du Gouvernement, n’y va pas du dos de la cuillère. Anne Ouloto, dans un entretien qu’elle a accordé au confrère Le Patriote, proche du parti au pouvoir, assène ses vérités aux alliés du Pdci-Rda. Notamment en ce qui concerne les hésitations et la position de certains cadres du parti de Bédié sur le projet du parti unifié. « C’est le président Bédié qui a mis en place le Comité de haut  niveau. Le Rhdp, il y croit. Le président Bédié, qui est un homme de parole, ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Que les gens s’agitent çà et là, c’est dommage, mais nous sommes des militants qui croyons au Rhdp et nous allons y travailler et nous battre pour y arriver ».

Anne Ouloto en a profité pour condamner l’acte des jeunes du Pdci qui ont empêché, le jeudi  janvier dernier, une réunion du Comité de haut niveau pour le parti unifié prévue au siège de leur formation politique. Pour la ministre Rdr, ces attaques ne ressemblent pas à des Houphouëtistes. Aussi, instruit-elle que c’est à la table de négociation que des propositions peuvent se faire et des réflexions menées. « La Nation nous regarde. Le pays nous appelle. Nous devons aller courageusement à ce parti unifié. Il y a trop de calcul et trop de bavardage autour du Rhdp. Nous, nous donnerons notre poitrine pour la création de ce parti », promet l’adjointe à Kandia Camara.

Mieux, pour la collaboratrice du chef de l’Etat et de Mme Henriette Diabaté, cette formation politique regroupant les partis membres de l’alliance au pouvoir devrait voir le jour avant les prochaines élections locales. Elle tire, en effet, des leçons de la division qui s’est opérée entre les alliés à l’Hémicycle après avoir été élus sous la bannière de la coalition au pouvoir. Le Pdci ayant préféré former son groupe parlementaire à part. « C’est pourquoi cette fois-ci, nous allons aller d’abords au parti unifié avant les prochaines élections locales pour éviter ce qui s’est passé lors des législatives. L’idée du parti unifié ne doit pas faire l’objet de chantage…. », a indiqué Mme Ouloto.

Toujours dans sa logique, la responsable de la vulgarisation de l’action gouvernementale au Rdr ne comprend pas le débat qui a cours depuis quelques semaines au sujet de la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei), organe en charge des élections en Côte d’Ivoire. Anne Ouloto trouve incongrue que le Pdci qui dirige cette Commission, puisse remettre en cause cet organe. « C’est quand-même surprenant que le président de la Cei qui est issu du Pdci-Rda est critiqué par son propre parti politique. Il y a trop d’incohérence et de non-dits dans cette affaire. Y a-t-il un agenda caché au Pdci ? Je préfère que ce débat soit porté au Rhdp pour en parler », a martelé Anne Ouloto.

F.D.BONY

Félix D. Bony
Voir ses articles