Débat autour du parti unifié : Des barons du Pdci d'accord pour la disparition du parti d'Houphouët

Politique
Publié le Source : Soir info
debat-autour-du-parti-unifie-des-barons-du-pdci-d-accord-pour-la-disparition-du-parti-d-houphouet

Au lendemain du langage de rupture embouché par des têtes fortes du Pdci à Yamoussoukro, d'autres barons de ce parti ont, eux aussi ; donné de la voix. Cette fois, pour ramer à contre-courant de la position défendue par les premiers.

Au cours d'une cérémonie organisée le lundi 12 mars 2018, à l'hôtel du Golf à la Riviera-Golf, des figures du parti septuagénaire ont dit ne voir aucun inconvénient à la disparition du Pdci. Soit en le faisant savoir clairement, soit en soutenant, par leur présence, l'initiative des promoteurs du Forum des houphouétistes, qui faisaient leur sortie officielle ce lundi-là.

Etaient, en effet, présents à la cérémonie, d'illustres personnalités issues du parti d'Henri Konan Bédié, au nombre desquelles Laurent Dona Fologo ; la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Raymonde Goudou ; l'Inspecteur général d'Etat, Théophile Ahoua N'Doli, représentant Daniel Kablan Duncan ; l'ambassadeur Bernard   Ehui Koutouan, la présidente des femmes du Pdci Urbain, Odette Ehui ; le Pca de la radio-télévision ivoirienne, Pascal Brou Aka.

C'est devant ces hauts cadres du parti de Bédié, que le président du Forum des houphouétistes, Félix Anoblé, député Pdci de San Pedro, s'est attaqué à ceux qui agitent le "faux débat", autour de l'acceptation ou non du parti unifié. Et de faire la morale à ceux qui, au Pdci notamment, sont fermés à l'idée du parti unifié, y voyant la disparition du Pdci. "Notre héritage ne doit pas être nos partis politiques (...) Félix Houphouët-Boigny ne nous a pas laissé le Pdci-Rda comme héritage ! Il nous a laissé la Côte d'Ivoire comme héritage !", a martelé le député de San Pedro. Et de renchérir en appelant les uns et les autres à ne pas se tromper de combat. " Le Pdci-Rda est un instrument de bataille de Félix Houphouët-Boigny, ce n'est pas l'héritage qu'il nous a laissé. ! L'héritage que nous devons nous battre pour préserver, c'est la Côte d'Ivoire et non le Pdci-Rda ou tout autre parti politique !", a-t-il assené. Non sans ajouter que le père fondateur de ce parti en avait prévu la disparition. "Félix Houphouët-Boigny, en créant le Pdci-Rda dès les années 40, avait introduit dans les statuts et règlement intérieur du Pdci-Rda, la dissolution du Pdci-Rda....", a lancé ce jeune loup du Pdci à ceux de son bord que d'aucuns taxent de "torpilleurs" du parti unifié. Des propos auxquels semblait adhérer l'assistance, à coups d'acclamations.

 

Le Pdci, un parti unifié

D'ailleurs, à la suite d'Anoblé Félix, l'Inspecteur général d'Etat, Ahoua N'Doli, une autre figure du Pdci, a laissé sous-entendre que rien ne devrait s'opposer à la création du parti unifié, pas même l'éventualité de la disparition du Pdci. "L’œuvre la plus grande d'Houphouët-Boigny, c'est la Côte d'Ivoire. Oui, ce que le président Houphouët nous a légué de plus important, de plus grand, c'est une Côte d'Ivoire en paix, une Côte d'Ivoire politiquement stable, une Côte d'Ivoire économiquement forte. C'est cette Côte d'Ivoire que le Rassemblement des houphouétistes a permis de retrouver à partir de 2011", a-t-il soutenu, rejoignant, à quelque mots près, le député Pdci de San Pedro. Cela dit, il a interpellé ceux qui s'opposent au parti unifié quant à la nécessité de préserver le plus important acquis d'Houphouët: "Alors, ne la perdons pas cette Côte d'Ivoire d'Houphouët-Boigny, par nos égoïsmes et nos ambitions démesurées".

C'est tout le sens de son engagement et celui de Duncan, qu'il représentait aux côtés des promoteurs du Forum des houphouétistes. "Je me félicite de la création du Forum des houphouétistes, qui place l'intérêt de notre pays au-dessus de toute autre considération individualiste et égoïste", a-t-il justifié sa présence à la cérémonie.

A la suite de ces cadres du Pdci, des barons du Rdr, qui partagent la même vision, se sont succédé au micro. D'abord, Amadou Soumahoro, Vice-président et ex-Secrétaire général par intérim du parti au pouvoir. Il a développé un argument qui pourrait faire changer d'avis ceux qui sont opposés au parti unifié, impliquant la disparition du nom Pdci-Rda. " Le parti unifié n'est pas nouveau dans notre pays. Le Pdci lui-même était un parti unifié. Il a été constitué de six partis que Houphouët-Boigny a appelé à le rejoindre en 1958, au stade Geo André de Dimbokro", a-t-il rappelé. Et "Tchomba" de rassurer "tous ceux qui ont la crainte du lendemain" en ces termes: "Je suis convaincu que quand nous réaliserons le parti unifié, il y aura de la place pour tout le monde". L'homme d'affaires et député Rdr d'Agboville, Adama Bictogo, lui a emboîté le pas, en insistant sur la nécessité pour les partis houphouétistes d'aller au parti unifié. " Le parti unifié est le salut pour la Côte d'Ivoire. Si nous voulons des performances économiques et offrir l'épanouissement aux Ivoiriens, le parti unifié est le seul moyen ( d'y parvenir)", est-il persuadé.

Notons qu'aucun des intervenants n'a fait allusion à l'autre question qui divise le Rhdp: l'alternance en 2020. Seule une phrase d'un prospectus réalisé par les animateurs du Forum des houphouétistes y fait allusion. Il y est indiqué que "le Forum des houphouétistes reste fondamentalement attaché à l'appel de Daoukro, il entend de ce fait, œuvrer efficacement afin que le projet du parti unifié et l'alternance contenu dans l'appel de Daoukro se concrétise".

 

 Une chose et son contraire ?

Durant sa prise de parole, le président du Forum des houphouétistes, Félix Anoblé, a laissé entendre que ses camarades et lui n'étaient pas contre l'éventualité de la disparition du Pdci-Rda. Du moins, ils ne semblaient pas y voir d'inconvénient, si un parti unifié devait naître des cendres du parti fondé par Houphouët-Boigny. C'est ce que laisse clairement sous-entendre ces propos du député de San Pedro: " " Le Pdci-Rda est un instrument de bataille de Félix Houphouët-Boigny, ce n'est pas l'héritage qu'il nous a laissé! L'héritage que nous devons nous battre pour préserver, c'est la Côte d'Ivoire et non le Pdci-Rda ou tout autre parti politique !".

Pourtant, dans le prospectus élaboré à l’occasion de la sortie officielle de ce mouvement, il est bien écrit que "le Forum des houphouétistes entend travailler à la reconstitution du Pdci-Rda originel, légué par le père fondateur Félix Houphouët-Boigny au terme de son dernier congrès". De tels propos laissent penser que les promoteurs envisagent d’œuvrer à la restauration de la maison-mère qu'est le Pdci-Rda, et donc s'inscrivent dans la même démarche que ceux qui prônent, non pas le parti unifié, mais le Pdci réunifié. Autrement dit, le retour au Pdci, de tous ceux qui en étaient partis pour aller créer d'autres formations politiques. A moins que les animateurs du Forum des houphouétistes lèvent l'équivoque, il y a comme une contradiction ou un jeu trouble.

 

 Assane NIADA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Assane Niada
Voir ses articles