Hôpital mère-enfant-Mamadou Koulibaly: « Je ne suis pas d’accord »

Publié le Modifié le
hopital-mere-enfant-mamadou-koulibaly-je-ne-suis-pas-d-accord
Politique

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux ce jeudi 5 avril 2018, Mamadou Koulibaly, candidat déclaré à la présidentielle de 2020 a critiqué le mode de financement de l’Hôpital mère-enfant de Bingerville.

Fondateur de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) et candidat déclaré de cette formation politique à la prochaine présidentielle ivoirienne, Mamadou Koulibaly a décrié le mode de financement de l’Hôpital mère enfant de Bingerville, projet de la Fondation de Children of Africa de Dominique Ouattara.

« L’hôpital mère et enfant est géré par une ONG. Je suis allé sur le site de cette ONG pour voir si cette ONG qui reçoit des subventions de l’État, fait des rapports pour dire comment ces subventions servent. Depuis 2011, il n’y a aucun rapport financier ! Je vais sur les rapports de la Cour des Comptes pour voir s’ils vérifient cela. Là-bas aussi rien du tout ! Je vais dans les lois de règlement du budget de Côte d’Ivoire : rien du tout ! », s’est plaint l’ancien président de l’Assemblée nationale avant d’ajouter : « ! Quelle est cette façon de gérer les finances publiques au profit du clan ? Je ne suis pas d’accord ! ».

Mamadou Koulibaly a en outre dénoncé « la vision » d’Alassane Ouattara qui selon lui tend, «toujours à récupérer l’argent du service public pour le mettre dans les mains du secteur privé, toujours dans les mains des proches de sa famille ».

Dans son intervention vidéo, l’opposant a envoyé des piques au Sénat et ce, quelques heures après l’élection de son tout premier président. « Avec le Sénat qui a 3,3 milliards de budget, on peut acquérir trois IRM : Yopougon, Yamoussoukro, Bouaké. On peut même, en laissant tomber la chambre des rois et chefs traditionnels, acquérir une IRM pour Korhogo, et puis plus tard pour Man », a proposé le leader de LIDER.

Abraham KOUASSI
Voir ses articles