Gouvernement Amadou Gon III : Mamadou Touré, Sidi Touré, ces option stratégiques de Ouattara

Politique
Publié le Source : Linfodrome
gouvernement-amadou-gon-iii-mamadou-toure-sidi-toure-ces-option-strategiques-de-ouattara Mamadou Touré, ex-Secrétaire d'Etat, gravit de nouvelles marches dans l'équipe Amadou Gon III

Il prend encore de l’ascension, le jeune ministre Mamadou Touré, ex-Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Dans le nouveau gouvernement dont la liste vient d’être publiée, l’ancien Conseiller spécial chargé de la Jeunesse au Palais présidentiel passe ministre plein dans l’équipe du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mamadou Touré occupe détient désormais le portefeuille de ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Outre ce département souverain, le jeune cadre du Rdr est promu à une autre responsabilité. Celle du Porte-parole adjoint du gouvernement, aux côtés de Sidi Tiémoko Touré, nouveau ministre de la Communication et des Médias, un autre jeune. En les projetant sur les feux des rampes, ces choix traduisent une volonté inédite du président de la République de responsabiliser davantage ces jeunes loups et de les préparer pour l’avenir.

 

Sidi T T

Sidi Tiémoko, nouveau Porte-parole du gouvernement, une haute responsabilité pour ce jeune loup aux longues dents

 

Sidi Tiémoko, ex-ministre de la Jeunesse, y a fait son apprentissage, pour passer à l’étape de la Communication. Il laisse sa place à Mamadou, qui gravit une nouvelle marche en passant du Secrétariat d’Etat rattaché à l’époque au ministère de l’Education nationale, au ministère de la Promotion de la Jeunesse.

Une option bien stratégique pour le chef de l’Etat et son Premier ministre aux côtés de qui ces jeunes cadres du Rdr gagnent en assurance et en expérience. Notons que comme Mamadou Touré, Sidi Touré a aussi servi pendant longtemps dans l’ombre d’Alassane Ouattara dont il aura été le chargé des missions avant d’entrer au gouvernement depuis le Premier ministre Daniel Kablan Duncan puis Amadou Gon Coulibaly.

 

F.D.B

Félix D. Bony
Voir ses articles