‘’Parrainage’’ de Soro à des candidats aux municipales et aux régionales du 13 octobre, Konaté Sidiki cogne le Pan : « Nous sommes tous redevables au Rdr. Soyons conséquents et logiques »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
parrainage-de-soro-a-des-candidats-aux-municipales-et-aux-regionales-du-13-octobre-konate-sidiki-cogne-le-pan-nous-sommes-tous-redevables-au-rdr-soyons-consequents-et-logiques Konaté Sidiki, ancien cadre des ex-Forces nouvelles: « Guillaume Soro doit venir s’expliquer si… »

Konaté Sidiki, ex-cadre des ex-Forces nouvelles (ex-rébellion) ne semble plus en phase avec Guillaume Soro, son ex-mentor. Il le montrer clairement dans un entretien accordé à la webtv du Rhdp, en déplorant certaines positions du président de l'Assemblée nationale, notamment en ce qui concerne son parrainage éventuel à des candidats aux prochaines élections municipales et régionales contre les listes du pouvoir. 

C’est en tant que cadre du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), parti unifié au pouvoir, mais aussi superviseur de cette formation politique dans l’ouest de la Côte d’Ivoire des élections locales du 13 octobre prochain, que Sidiki Konaté, ex-cadre des ex-forces nouvelles, a été l’invité de la tribune ‘’Au cœur de la campagne’’ de la WebTv Rassemblement. Sur cette télévision numérique dont s’est doté le parti au pouvoir, celui qui est présenté jusque-là comme un proche de Guillaume Soro n’est pas allé du dos de la cuillère pour asséner ses vérités sur les positions actuelles du président de l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Artisanat, interrogé sur le parrainage de certains candidats aux municipales et aux régionales prochaines par le chef du Parlement ivoirien, ne veut, a priori, pas y croire. « Jusque-là, je ne pense pas avoir lu une déclaration de Guillaume Soro lui-même. Je me considère toujours comme Rdr, je le considère comme vice-président du Rdr, comme président de l’Assemblée nationale pour le compte du Rdr. Dans nos échanges, il est d’accord avec moi que notre base commune c’est le Rdr. Donc, jusque-là, je n’ai encore lu un écrit ou un manifeste qui me dit qu’il soutient un candidat », préfère botter en touche, dans un premier temps, Sidiki Konaté.

Mais, quand il est amené à admettre l’évidence déjà sur la place publique, l’ancien directeur de cabinet et porte-parole de Guillaume Soro alors Secrétaire général des ex-Forces nouvelles (ex-rébellion), redevient plus ferme dans ses propos. Konaté Sidiki pense que cette posture de son ex-mentor mérite des explications de sa part. « L’opinion publique a son opinion. Mais, si c’est le cas, il appartiendra à M. Guillaume Soro de venir s’expliquer. D’abord au niveau du parti. C’est important, parce que nous sommes tous redevables à ce parti. Nous avons tous des acteurs de ce parti politique qui est le Rdr. Nous avons tous fait le choix d’être dans le Rdr. Il faut que nous soyons conséquents et logiques ». Et l’actuel ministre de l’Artisanat de revenir sur les derniers instants de la crise ivorienne, au terme de l’ex-rébellion, quand Guillaume Soro et les cadres des ex-forces nouvelles dont lui-même, ont atterri au Rdr, parti du président de la République, Alassane Ouattara. « Quand on a fini la phase des Forces nouvelles, l’occasion nous a été donnée à chacun d’aller dans le parti politique de son choix. Pour ce qui nous concerne, nous avons pris l’option, avec Guillaume Soro, de rejoindre le Rdr, parce naturellement nous trouvons que notre combat politique trouvait son expression politique dans le Rdr. Depuis, nous sommes dans le Rdr, depuis 2011. Nous avons été député au titre du Rdr, lui-même a été Premier ministre, ensuite président de l’Assemblée nationale ». Quid des relations distantes entre le chef du Parlement ivoirien et lui ? Konaté Sidiki ne les nie pas. « Il y a eu quelques moments de tensions, de crispations (….) », reconnait-il. Mais, l’ancien porte-parole des ex-Fn s’empresse d’ajouter : « Sachez que Guillaume Soro est dans le Rdr, il est un ami à moi, un frère, et on se parle. On peut avoir des divergences, mais on se parle ».

Le ministre, membre de la haute direction du Rdr ne cache pas sa désapprobation en ce qui concerne le soutien éventuel du président de l’Assemblée nationale à des indépendants contre ceux du Rhdp unifié. Guillaume Soro, souligne-t-il, connaitrait son opinion sur la question. « Je lui ai dit clairement qu’il se peut que, par amitié, des gens viennent demander votre parrainage comme ça existe partout. Même moi, des gens ont voulu demander mon parrainage, mais il faut être vigilant. Parce que, à un moment donné, une action peut causer plus de problèmes que de solutions ». En clair, Sidiki Konaté aurait préféré, selon ses propres termes, que le nom de Guillaume Soro ne soit pas associé à des histoires de soutien à des indépendants. Il se serait réjoui que le nom du chef du Parlement ivoirien ne soit évoqué que là où on ne parle que de candidats du parti unifié Rhdp. « Ça aurait été préférable, et je pense que c’est ce que beaucoup de militants et même d’Ivoiriens auront accepté ».

Maintenant, revenant sur ce que l’opinion attribue comme parrainage de l’ancien N°2 du président de la République à des candidats dits indépendants, Konaté Sidiki attend encore que le concerné le confirme, lui-même. « Il n’a pas encore donné sa version des faits. Le parti existe, il est membre de ce parti, il n’a pas encore démissionné de ce parti ni du Rhdp. En temps opportun, certainement que les instances pourront l’écouter sur tout çà et en décidé ».

Pour l’heure, ce qui importe pour le superviseur du scrutin pour le Rhdp à l’ouest, de continuer à soutenir les candidats du pouvoir, parce que, insiste-t-il, « c’est ça la voie que nous sommes choisis, et c’est sur cette voie qu’il faut rester ».

 

F.D.BONY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Félix D. Bony
Voir ses articles