Municipales et régionales 2018/ Maurice KaKou Guikahué : « Le PDCI-RDA déplore le braquage éhonté des résultats »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
municipales-et-regionales-2018-maurice-kakou-guikahue-le-pdci-rda-deplore-le-braquage-ehonte-des-resultats Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA déplore les conditions dans lesquelles les municipales et régionales se sont déroulées

Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Maurice Kakou Guikahué, a fait un point de presse, le dimanche 14 octobre 2018, pour relever « la survenue d’irrégularités » dans l’organisation des élections municipales et régionales.

Le professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, a pris l’opinion nationale et internationale à témoins, lors d’un point de presse qu'il a organisé pour dénoncer les conditions dans lesquelles les élections municipales et régionales se sont déroulées. « Les élections municipales et régionales viennent de se tenir le 13 octobre 2018. Le PDCI-RDA tient à informer l’opinion nationale et internationale sur la survenue d’irrégularités dans leur organisation, et les menaces, intimidations, agressions physiques perpétrées contre nos militants et nos électeurs lors des expressions de leur droit de vote. Ces irrégularités concernent la violence constatée à Duékoué, Port Bouet, Guiglo et Didiévi pour ne citer que ceux-là. Les bulletins de vote sans sticker contrairement à l’usage de tous les précédents scrutins tenus en Côte d’Ivoire. Le manque d’encreur et de tablette électronique d’identification dans de nombreux centres, la suppression de l’encre indélébile dans certains centres qui a toujours servi à faire un marquage indélébile sur l’un des doigts de l’électeur afin de l’empêcher de voter plus d’une fois, l’ouverture tardive de certains bureaux de vote et la non ouverture d’autres dans les localités favorables au PDCI, telles que Gonzagueville, Adjahui, dans la commune de Port Bouet. », a-t-il déclaré, avant de dénoncer « L’expulsion du représentant du PDCI lors des séances du dépouillement, notamment à Agnibilekrou. »

Gukahué a ensuite « félicité le peuple ivoirien ». « Le PDCI-RDA tient à féliciter le peuple ivoirien pour son comportement exemplaire et son sens élevé de la démocratie. Au vu des résultats partiels en notre possession, les candidats parrainés par le PDCI-RDA enregistreraient des résultats encourageants et ce, malgré les menaces, les intimidations et les conditions peu crédibles dans lesquelles ces élections se sont tenues. »

Puis de déplorer l’absence de sticker et d’encre indélébile dans certains bureaux de vote. « En effet, le PDCI déplore, comme je l’ai dit, l’absence de sticker et d’encre indélébile, mais surtout le braquage éhonté des résultats qui se profilent à l’horizon, notamment dans les communes du Plateau, de Koumassi, de Port Bouet de Cocody et dans les régions du Gontougo, Indénié-Djuablin, Loh Djiboua où la CEI refuse de proclamer les résultats définitifs. »

Pour terminer, le secrétaire exécutif du PDCI-RDA a appelé les militants de son parti à la vigilance, avant d’interpeller la CEI et le gouvernement. « Le PDCI-RDA en appelle à la vigilance de ses militants et les nombreux électeurs qui ont porté leur choix sur nos candidats pour faire échec au déni de démocratie que le régime entend imposer aux Ivoiriens. Le PDCI-RDA interpelle la CEI et le gouvernement à tout mettre en œuvre pour garantir la transparence dans le dépouillement et surtout la proclamation des résultats. Le PDCI-RDA tient pour seul responsable la CIE et le gouvernement de tout débordement qu’engendrait cette situation. Enfin, le PDCI-RDA prend à témoin, la communauté nationale et internationale sur les risques graves de troubles socio politique que le non-respect de la volonté exprimée par le peuple dans les urnes ferait courir à la Côte d’Ivoire. »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.