Municipale 2018 à Port-Bouët : Après la récente sortie de Gervais Coulibaly, le camp Emmou Sylvestre fait le grand déballage

Publié le Modifié le
municipale-2018-port-bouet-apres-la-recente-sortie-de-gervais-coulibaly-le-camps-emmou-sylvestre-fait-le-grand-deballage Ph DR
Politique

M. Alain Adja, et Aka Anodjo, respectivement délégué communal du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), à Port-Bouët et Directeur de campagne du candidat Emmou Sylvestre se sont prononcé sur l’annulation du scrutin du samedi 13 octobre 2018 à Port-Bouët.

Le vendredi 19 octobre 2018, au siège du PDCI-RDA de Port-Bouët, les deux conférenciers ont dénoncé des « manquement graves » de la Commission électorale indépendante (CEI), concernant l’organisation du scrutin à Port-Bouët. « A Port-Bouët, la CEI a fait preuve d’insuffisance, elle n’a pas correctement fait son travail », a dénoncé Aka Adjono.

Il a confié que Gervais Coulibaly, 2e vice-président de la CEI en charge de plusieurs circonscriptions dont Port-Bouët, avait été saisi des insuffisances constatées dans le déroulement du scrutin, tant au niveau sécuritaire que du retard dans l’ouverture des bureaux de vote de la CEI 1. « A la vérité, Gervais n’a pas attendu le rapport de la présidente de la CEI 1, avant de se prononcer sur les résultats », a-t-il dit.

Sur ce point, Adja Alain, a révélé des confidences que lui auraient faites la présidente locale de la CEI 1, Koudou Hortense. « Je comprends l’impatience de tous les candidats. Mais je tiens à vous expliquer ceci : moi, en tant que présidente de cette CEI, j’ai dressé une liste de personnelle que j’ai adressé à ma hiérarchie (Ndrl Gervais Coulibaly), qui a décidé d’autorité lui-même dresser sa propre liste il me la communiqué, le samedi jour du vote. En tant que responsable locale de la CEI je me suis attelée à préparer le matériel électoral disponible dans chacun des bureaux de vote. Sauf que le personnel retenu par M. Gervais Coulibaly ne s’est pas présenté », a rapporté M. Adja. A en croire, le délégué communal du PDCI-RDA, ces explications de Mme justifie le retard constaté dans l’ouverture de certains bureaux de vote.

Il a par ailleurs indiqué que le scrutin s’est dans l’ensemble déroulé sans incident majeur, hors-mis 19 bureaux restés fermés sur les 144 prévus dans cette circonscription. C’est plus tard que des personnalités, issus du camp adverse, qu'il a nommément cité, ont fait irruption dans la salle, lors des opérations de dépouillements pour commettre des actes de vandalisme.  

Le préalable a-t-il soutenu, est que la CEI aurait dû diligenter une enquête aux fins de situer les responsabilités, avant de prendre cette décision d’annulation. « Je pense que, avant même de polémiquer sur la question de l’annulation ou pas des résultats à Port Bouët, la question qu’il eut fallu se poser au préalable c’était quel est le sort réservé à ces personnes qui de façon délibérée ont essayé d’empêcher la publication des résultats de ces élections », a argué Alain Adja.

Il a ajouté que les auteurs de ces actes de vandalisme, pourtant identifiés, circulent en toute liberté dans la ville.

« Quel est le sort qui leur a été réservé ? à ce jour aucune poursuite, et je le dis sans ambages puisque J’ai posé la question au ministre Gervais Coulibaly, « Ceux qui ont cassé et que vos collaborateurs ont nommément indiqué, quel est le sort qui leur est réservé, est ce les candidats qui sont aujourd’hui victimes, ou est-ce du ressort de la CEI », a-t-il interrogé.

La réponse à toutes ces questions, a-t-il poursuivi, y va de la crédibilité et de l’impartialité de la CEI.

Parlant du résultat du scrutin, M. Adja a confié que le candidat du PDCI à remporter sans ambages, ces élections avec 53, 27% contre 31,54% pour son adversaire direct le ministre Siandou Fofana. « Nos résultats concordent avec ceux obtenus par plusieurs autres candidats, Nous pouvons citer le candidat Aka Maxime ou d’autres candidats qui, eux très tôt ont reconnu la victoire du Dr Emmou, nous n’inventons rien, nous n’avons que compiler les résultats issus des bureaux de vote qui ont été consignés sur les procès-verbaux qui ont été distribué aux représentants des différents candidats », a confié M. Adja Alain, au sujet des résultats issus des PV reçu par les représentants de chaque candidats .

Revenant sur les actions en cours M. Aka Adjo, a indiqué que la chambre administrative de la Cour suprême, a été saisi afin qu’elle se prononce, sur ces actes qu’il a jugé « grave ». « Nous avons demandé aux juges de valider l’élection et les résultats issues des urnes. Ordonner également la compilation des résultats des Pv de la CEI 1 », a confié M. Aka Adjo

Au cas échéant, a-t-il fait savoir le combat se poursuivra dans les urnes. « Chez nous à Port Bouët, on ne vote pas on adopte, après Hortense Aka Angui, c’est Emmou qui a été adopté et cela ne changera pas. Même si ces élections sont reprises 10 fois, nos adversaires seront battus 10 fois », a-t-il affirmé.

Jean Kelly Kouassi