Fête de la liberté 2019 à Duékoué: Le camp Gbagbo à la rencontre des morts de l'Ouest

Publié le
fete-de-la-liberte-2019-a-duekoue-le-camp-gbagbo-a-la-rencontre-des-morts-de-l-ouest Selon Koua Justin, porte-parole, le Fpi version Gbagbo veut attirer l’attention de la communauté internationale sur les crimes de Duékoué.
Politique

La célébration de la «Fête de la Liberté», moment de souvenirs, de retrouvailles et de réaffirmation de l'engagement républicain, aura lieu, en cette année 2019, à Duékoué précisément les 26 et 27 avril 2019.

L'information a été confirmée le vendredi 19 avril 2019, à la résidence du couple Gbagbo sis à la Riviera Golf à Cocody, au cours d'un point-presse animé par le premier secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien (Fpi) - camp Gbagbo - et porte-parole, Koua Kustin. Le thème est : «20e édition de la fête de la Liberté: les enjeux de ce rassemblement à Duékoué» et intervient après les récentes éditions d’Akouré, dans le département d’Alépé en 2017 et de Gagnoa en 2018.

Selon le conférencier, la ville de Duékoué et les enjeux de ses retrouvailles des militants du fpi sont importants. «Nonobstant le caractère festif , ce grand rassemblement est aussi un engagement que nous allons prendre pour le combat, sans relâche, que nous devons mener afin d’interpeller la communauté nationale et internationale sur notre responsabilité commune à reconnaître le génocide subi par le peuple wê, à nous donner les moyens pour réhabiliter et rétablir ce peuple dans ses droits et enfin, à trouver ensemble les mécanismes pour la réparation des dommages», a indiqué M. Koua, estimant qu'il s’agit là d’un maillon essentiel de la réconciliation que tous les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux.

L'autre défi, fait savoir le cadre du Fpi, est de démontrer la capacité de mobilisation permanente du Fpi à plus d'un an de la présidentielle de 2020 et de mobiliser l’opinion nationale et internationale sur la nécessité d’en finir définitivement avec les «vestiges d’un régime dictatorial», en se tournant vers une démocratie vraie en Côte d’ivoire.

Pourquoi Duékoué ? A cette interrogation, Koua Justin a répondu en révélant que cette ville a été choisie sur recommandation du président Gbagbo et en accord avec son frère jumeau, feu Abou Drahamane Sangaré pour rendre un vibrant hommage à tout un peuple, lui témoigner la compassion du Fpi, lui témoigner l’amitié et la fraternité du président Gbagbo, l'ancien président ivoirien. «Le Fpi va à Duékoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent ses militants et les centaines de milliers de citoyens anonymes à qui la chance n’a pas souri dans l’affirmation de leur différence», a encore relevé le porte-parole du camp Gbagbo.

Il faut souligner que les deux journées de manifestation seront meublées par des visites des fosses communes, la pose de la première pierre de la stèle des martyrs, des donations de vivres à des familles ciblées, la commémoration du 18 février et du 11 avril, l’animation socio-culturelle thématique, le défilé des structures du parti et le meeting de clôture.

Cyrille DJEDJED