Direction du Fpi : Simone Gbagbo a présidé sa première réunion, ce qu’elle a dit de Laurent Gbagbo

Politique
Publié le Source : Linfodrome
direction-du-fpi-simone-gbagbo-a-preside-sa-premiere-reunion-ce-qu-elle-a-dit-de-laurent-gbagbo Simone Gbagbo est plus que jamais dans ses rôles de présidente par intérim du Fpi après feu Sangaré

En sa qualité de 2ème vice-président du Front populaire ivoirien (Fpi), Simone Ehivet Gbagbo a présidé sa première réunion à la tête de ce parti, six mois après le décès du premier vice-président, Abou Drahamane Sangaré, et la reprise en main de la vie de cette formation politique par Laurent Gbagbo, son mentor.

Simone Gbagbo au pinacle du Fpi. On peut le dire ainsi. En l’absence de Laurent Gbagbo maintenu à l’extérieur par la décision de liberté conditionnée prise par la chambre de cassation de la Cour pénale internationale (Cpi), l’ex-Première dame, deuxième vice-président du Fpi, est bel et bien montée aux affaires pour la direction de ce parti. Ce, six (6) mois après la disparition de Abou Drahamane Sangaré, premier vice-président, président par intérim appelé ‘’le gardien du temple’’, décédé en début novembre 2018.

Les dispositions prises par l’ancien chef de l’Etat dès l’annonce du décès de son ex-compagnon de lutte, avait fait croire qu’il écarterait son épouse et camarade de lutte de la gouvernance de son parti. Dans sa posture, en effet, il appartenait à Simone Gbagbo désormais libre de tout mouvement depuis sa sortie de prison, le 8 août 2018, de prendre le relais de feu Sangaré à la présidence par intérim du Fpi. Mais, Laurent Gbagbo, dans des communiqués successifs, a tout ramené à lui, confiant des pouvoirs exceptionnels à son Secrétaire général, le ministre Assoa Adou.

 

Même si elle essaie de se jo,uer depuis lors, le rôle de leader, qui lui revient, Simone Gbagbo est restée prudente dans ses démarches et ses initiatives. Elle s'est retenue de se donner cette posture de première dirigeante de son parti sur le plan local, évitant d'entrer dans un éventuel clash avec son époux. N'empêche, on l'a aperçu çà et là, sillonnant des régions, apportant son soutien à des ex-exilésde retour, pour marquer pas à pas son territoire. 

Mais, depuis le samedi 4 mai dernier, les choses semblent bien avoir évolué avec cette réunion du Comité central élargie au Comité de contrôle présidée par l’ancienne députée d’Abobo et présidente du groupe parlementaire du Fpi. Simone Gbagbo a retrouvé sa place. Elle a joué, de fait, le rôle officiel qui lui revient de droit. Celui de président par intérim à la suite de feu Sangaré, et en attendant le retour de Laurent, son époux, encore sous procédure de la Cpi. L’ex-Première dame a pris la parole en cette qualité. Elle a ouvert et donné les orientations de la réunion placée sous son autorité directe.

Dans son propos liminaire, Mme Gbagbo, après avoir rendu hommage à son prédécesseur dans ce rôle, le professeur Sangaré, se prononcera sur la posture de Laurent Gbagbo. « La 2ème Vice-présidente, la camarade Simone EHIVET-GBAGBO a informé le Comité Central, que le Président Laurent Gbagbo en Belgique, tient bien les rênes du parti et continue de faire confiance à la direction du parti dont il est le président. Il se félicite du succès retentissant de la 20ème Fête de la Liberté tenue à Duekoué dans le pays Wê, les 26 et 27 avril 2019 », souligne le communiqué de cette réunion, qui indique que l’épouse de l’ex-chef de l’Etat a donné des instructions allant dans le sens du retour du Fpi aux affaires pour les échéances présidentielles à venir.

F.D.B

Félix D. Bony
Voir ses articles