‘’Affaire holdup des étrangers sur la Côte d’Ivoire’’ : Alassane Ouattara très en colère contre Bédié, ce que risque le Sphinx de Daoukro

Publié le Modifié le
affaire-holdup-des-etrangers-sur-la-cote-d-ivoire-alassane-ouattara-tres-en-colere-contre-bedie-ce-que-risque-le-sphinx-de-daoukro Le président de la République Alassane Ouattara n’est pas du tout content du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié.
Politique

Le président de la République Alassane Ouattara n’est pas du tout content du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié suite aux propos qu’il a tenus depuis sa résidence à Daoukro sur l’orpaillage clandestin, les conflits intercommunautaires, la fraude sur la nationalité.

Au terme du dernier conseil des ministres du mercredi 12 juin 2019, Sidi Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien a traduit l’amertume du chef de l’Etat, Alassane Ouattara face aux récentes déclarations du Sphinx de Daoukro. « Le président de la République, Alassane Ouattara n’est pas content de la sortie ‘’maladroite et inopportune’’ de l’ancien président Henri Konan Bédié », a dit le porte-parole du gouvernement. Selon lui, Alassane Ouattara a fait une déclaration à l’effet de prendre à témoin le peuple de Côte d’Ivoire. Le président aurait soutenu que ‘’nul n’est au-dessus de la loi’’. « Il faut qu’il y’ait une ligne rouge à ne pas franchir dans les propos des uns et des autres. Nonobstant les appétits politiques et les intérêts égoïstes des uns et des autres, nous appelons les acteurs politiques et la communauté nationale à préserver le minimum, c’est-à-dire la cohésion sociale et le vivre ensemble tels que prônés par le président Félix Houphouët Boigny et opérationnalisés par le président Alassane Ouattara et le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly », a fait savoir le ministre de la Communication et des médias.

Sidi Touré a également indiqué, que tous ont pour la plupart été interloqués par rapport aux propos tenus par Bédié. Selon lui, le président du Pdci ne devrait pas tenir ce genre de propos eu égard à son statut d’ex-chef de l’Etat. Il estime en effet que le Sphinx de Daoukro devrait s’atteler à œuvrer pour la cohésion sociale et le vivre ensemble. « Les propos qui ont été tenus, n’honorent pas la personne qui les a tenus. Ces propos appellent à la dislocation de la cohésion sociale qui existe en Côte d’Ivoire. C’est un appel pressant qui est lancé à son auteur et à tous ceux qui voudraient suivre cette voie afin de leur faire comprendre qu’en Côte d’Ivoire nul n’est au-dessus de la loi, quel que soit son statut. Autant nous avons été choqué, autant le chef de l’Etat à lui-même été choqué. C’est un appel du cœur qu’il a lancé à tous les concitoyens.», a martelé le ministre Sidi Touré.

Se prononçant sur l’orpaillage clandestin évoqué par l’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié, Sidi Touré a reconnu qu’il existe quelques orpailleurs clandestins sur toute l’étendue du territoire et que ce fait n’est pas un élément nouveau. Selon lui, c’est cette problématique qui a motivé la mise en place d’une brigade de répression. « Vous vous souviendrez de la brigade de répression aux infractions du code minier. Cette brigade est opérationnelle depuis décembre 2018 déjà. Elle a fait un point de l’avancement des travaux mais surtout des réquisitions qui sont en cours.», a dit Sidi Touré.

 

Maxime KOUADIO