Bureau politique du Pdci-Rda: Bédié demande la prorogation de deux ans de la validité des Cni

Publié le Modifié le
bureau-politique-du-pdci-rda-hier-bedie-demande-la-prorogation-de-deux-ans-de-la-validite-des-cni Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda : «Le gouvernement a failli et il est dans l’incapacité de répondre aux aspirations du peuple ivoirien».
Politique

  Un bureau politique du Pdci-Rda élargi au comité des sages s'est tenu hier, jeudi 27 juin 2019 au siège du parti à Abidjan- Cocody sous la présidence effective du président du parti, Henri Konan Bedié. Cette rencontre se tient un an après celle du 17 juin 2018 au cours de laquelle il a été« mis fin au rêve de ceux qui avaient opté pour la dissolution du Pdci-Rda». Ces retrouvailles furent l'occasion pour le président du parti, dans son discours d'orientation, de dire un mot sur l'actualité politique nationale marquée par le débat sur l'expiration et le coût de la carte nationale d’identité ivoirienne. Le président du Pdci-Rda a demandé la prorogation, d’une durée de deux (2) ans, de la validité des cartes nationales d’identité arrivées à expiration, dès juin 2019 ; à l’effet de permettre aux six (6) millions de nouvelles personnes, éligibles à la détention de ces pièces, de s’en procurer pour effectuer leurs formalités d’inscription sur la liste électorale à réviser.

Pour cette rencontre, rien n’a été négligé. Les militants ont respecté les consignes des organisateurs. Tous étaient présents dans l'auditorium peu avant 16 heures et ont porté le pagne du parti qui fait partie de l'affirmation de leur militantisme. La réunion s'est tenue sous haute surveillance sécuritaire. Les voies d'accès au siège du parti étaient barrées et les entrées filtrées. Cette réunion se tient dans un contexte marqué par la nomination de plusieurs cadres du Pdci-Rda au Conseil national et au Bureau politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) dont des présidents d'institution et et des ministres.

Dans son discours d'une trentaine de minutes, outre le débat sur la carte nationale d'identité, l'ancien président ivoirien a une fois de plus dénoncé les «dérives des tenants du pouvoir exécutif». Il est notamment revenu sur ses propos relatifs aux phénomènes de l’orpaillage clandestin, avec son corollaire de bandes armées et de la fraude sur la nationalité ivoirienne. M. Bédié a indiqué des pistes de solutions et a invité le gouvernement à s’y investir pour mettre fin à ces fléaux, dans l’optique de préserver la coexistence pacifique entre les différentes composantes de la nation ivoirienne, plutôt que de raviver les thèses infondées de la xénophobie et de la haine de l’étranger. De même, le président du Pdci a rappelé et condamné le net recul des acquis démocratiques, en raison de la volonté du pouvoir d’obliger tous les responsables des institutions de la République et des services publics à adhérer de force au Rhdp, parti unifié, sous peine d’être limogés de leurs fonctions. «Sans me tromper, je peux, aisément, conclure sur ce chapitre que le gouvernement a failli et qu’il est dans l’incapacité de répondre aux aspirations du peuple ivoirien. Que le gouvernement a atteint, vraisemblablement, les limites de ses compétences», a chargé Bédié. «Point n’est besoin de faire peur aux Ivoiriens en les menaçant d’arrestation, pour des délits imaginaires à l’approche de l’échéance électorale d’octobre 2020 », a-t-il ajouté. Autre chose, Henri Konan Bédié a exigé le désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement des armes en Côte d’Ivoire, le règlement des conflits fonciers, conformément aux dispositions contenues dans la loi sur le foncier rural adoptée en 1998 par tous les partis politiques et la lutte contre la fraude sur la nationalité ivoirienne.

Actions prioritaires du Pdci. Après l'analyse de la situation socio-politique, le président du Pdci-Rda qui a pour objectif la reconquête du pourvoir d’État en 2020, a instruit le secrétariat exécutif à mener des actions pour le bonheur des militants. Il a demandé la mobilisation des avocats du parti pour obtenir le retrait définitif du logo du Pdci-Rda de celui du parti unifié Rhdp, l’élaboration du budget des activités du parti, couvrant la période allant de juillet 2019 à fin décembre 2020, le programme de gouvernement 2020-2025 du parti et le plan de communication du parti, en liaison avec une agence de communication de notoriété internationale.

Henri Konan Bédié ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Il a souhaité la finalisation de la plateforme, non idéologique, de collaboration entre le Pdci-Rda, les forces vives de la nation, la société civile et les partis politiques qui le désirent. Sans omettre la poursuite et la réalisation effective de la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei), en collaboration avec les partis politiques de l’opposition ivoirienne, dont Eds et Lider qui partagent la même vision que le Pdci-Rda, pour une réforme profonde de cette institution. «Cette vision s’oppose à celle du gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, qui propose une simple recomposition des membres de celle-ci, avec le maintien des représentants du pouvoir exécutif et de certaines institutions de la République. Ce qui ne garantit pas la neutralité, l’indépendance et l’impartialité de cet important organe », a déclaré Henri Konan Bédié.

Dans ses consignes, le président du parti a également informé le bureau politique de la tenue d’une prochaine session, en vue de la convocation de la convention d’investiture du candidat du parti pour l’élection présidentielle d’octobre 2020 et a recommandé au chef du secrétariat exécutif  d’entreprendre, sans délai, une tournée dans les zones politiques du parti pour harmoniser les actions des différents responsables de terrain.

Il faut noter qu'au cours des débats, il a été adopté à l’unanimité, le bilan des activités du premier semestre 2019 et le programme d’activités du second semestre 2019, conformément aux instructions et orientations données par le président du parti.

Bilan des activités. Bien avant, le secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, a fait le bilan des activités du parti. Il a mis l’accent sur la réussite de l’opération de redimensionnement des structures de base du Parti qui s’est soldée par la création de 349 délégations départementales et communales, 4.500 sections et 45.000 comités de base. Le député de Gagnoa sous-préfecture a fait observer que le rajeunissement des délégués départementaux et communaux dont 60% ont moins de 50 ans, a favorisé l’engouement suscité par l’immatriculation des militants, malgré quelques difficultés logistiques, la création des groupes de soutien, aussi bien à l’étranger qu’en Côte d’Ivoire et le renforcement de la communication du Pdci-Rda. Il a, en outre, rappelé la nécessité de la prise en main du dossier des cotisations du parti, avant la prochaine réunion du bureau politique.

Cyrille DJEDJED

 

Coulisses

La presse fortement mobilisée

Les journalistes de la presse nationale et internationale n'ont pas voulu manquer ce bureau politique du Pdci-Rda. Ils ont effectué nombreux le déplacement au grand bonheur de la direction de la communication dudit parti.

Bedié fait son entrée dans l'auditorium à 16 h 55 mn

C'est à 16h 55 minutes que le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bedié, a fait son entrée dans l'auditorium sous les ovations des militants. Vêtu d'une chemise pagne du parti, le ''Sphinx de Daoukro'' a ouvert les travaux cinq minutes après l'hymne du parti entonné par les nombreux militants présents.

 

Valentin Kouassi dans la salle

Valentin Kouassi, président de la jeunesse urbaine du Pdci-Rda, a pris part hier aux travaux du bureau politique. Cette présence a surpris plus d'un car il a actuellement maille à partir avec la justice ivoirienne. «De la Dst, on arrive à la brigade de recherche de la gendarmerie puis au tribunal», a-t-il écrit sur sa page officielle Facebook pour confirmer ses ennuis judiciaires.

Une motion de soutien à Bédié

Les membres du Bureau politique élargi au comité des sages du Pdci-Rda, réunis au siège du parti à Abidjan-Cocody hier, jeudi 27 juin 2019 ont exprimé leur soutien indéfectible et leurs encouragements à Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, pour sa vision d’homme d’Etat, empreinte de sagesse dans une motion.

C.D