Depuis Soubré, Laurent Akoun annonce le retour de Gbagbo

Publié le
depuis-soubre-laurent-akoun-annonce-le-retour-de-gbagbo Laurent Akoun a rassuré les militants de Lilihio du retour de Laurent Gbagbo.
Politique

En meeting, le samedi 29 juin 2019, à Lilihio, à l’occasion de l’investiture de la fédération du « Parti de Gbagbo » de cette localité, dirigée par Singnon Gbaka Daniel, dans le département de Soubré, le 4e vice-président de cette formation politique, Laurent Akoun, a annoncé, avec optimisme, le retour de Laurent Gbagbo, l’ex-chef de l’État ivoirien.

Selon lui, ce dernier, qui réside aujourd’hui, à Bruxelles (Belgique), mène une vie paisible comme tout individu libre. « Chers camarades, chers frères, Gbagbo, il va bien. Il n’est plus entre quatre murs. C’est par discipline, sinon là-là, je peux l’appeler, mais vous allez dire que quelqu’un imite. Donc, c’est pour ça je laisse. Sinon il parle. Il nous parle… Gbagbo, il va bien et il reçoit, comme un chef d’État, des hommes du monde. Les hommes et les femmes viennent le voir… Mais comme dans quelques jours, les lignes veulent bouger pour son retour, il y a des choses qu’il ne fait pas. C’est pour ça qu’il ne parle pas… », a affirmé, très optimiste, Laurent Akoun.

S’adressant au nouveau Secrétaire de la fédération de Lilihio, il lui a confié la mission de recenser tous les militants et sympathisants de Laurent Gbagbo, en vue de faire le point de ceux qui ont la Carte nationale d’identité (Cni) et ceux qui ne l'ont pas. « … Votre travail, le travail de la fédération, c’est que nous-mêmes, on se compte, on a combien de militantes et de militants ? Ici à Lilihio, vous êtes combien ? Deuxième chose, qui a sa Carte nationale d’identité ? Et ceux qui n’ont pas leur carte nationale d’identité ? Alors fédéral, on doit s’organiser dans toute la fédération pour identifier ceux de nos camarades, mais aussi ceux de nos sympathisants… pour qu’on sache combien ils sont et on va s’organiser pour qu’ils aient leurs cartes nationales d’identité », a-t-il indiqué aux 7 fédérations de la région de la Nawa, commandées par le Secrétaire national (Sn) Tanan Zabouo. Selon Laurent Akoun, c’est à ce prix que le « Parti de Gbagbo » pourra reconquérir le pouvoir d’État en 2020, seul ou avec ses alliés dont le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) de Henri Konan Bédié.

À l'écouter, la Côte d’Ivoire va de mal en pire, à cause du pouvoir actuel. « Trop, c’est trop ! Ça suffit, sauvons notre pays », a-t-il martelé, rassurant du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, pour réconcilier les Ivoiriens.

Claude KOUDOU

(Correspondant régional)