Nouvelle CEI/ Henri Konan Bédié (Président du Pdci): «C’est nul et non avenu »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
nouvelle-cei-henri-konan-bedie-president-du-pdci-c-est-nul-et-non-avenu Henri Konan Bédié réclame la reprise des discussions sur la CEI

Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) a dénoncé une Commission électorale partisane, ce vendredi 2 août 2019, sur les antennes de Radio France internationale (Rfi).

« C’est nul et non avenu. Il faut reprendre les discussions », a martelé Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci). Pour lui, la nouvelle Commission électorale indépendante (Cei)  pose problème dans la mesure où elle ne rencontre aucun consensus dans la classe politique. « Cette loi ne respecte aucunement les décisions de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples qui demandait une commission électorale, non seulement indépendante, mais surtout impartiale et équilibrée, garantissant aux Ivoiriens leur droit de vote dans la sécurité et dans la paix. Toutes ces conditions n’ont pas été examinées. Le régime de Monsieur Ouattara s’est contenté tout simplement de réformer la composition, mais non pas les autres formes souhaitées pour cette commission électorale telle que, son autonomie financière, telle que l’indépendance des membres qui composent cette commission », a-t-il fait observer.

Henri Konan Bédié estime que la loi a été précipitamment, prématurément, introduite à l’Assemblée nationale alors même que les discussions n’étaient pas terminées. « Les partis de l’opposition ont fait des propositions pertinentes qui n’ont pas été examinées. De plus, le gouvernement a préféré ne discuter qu’avec des partis qui lui sont alliés ou même dont il a suscité la création. Par conséquent, cela s’est fait dans l’exclusion. On a parlé du boycott des discussions par le Pdci, ce n’est pas vrai. Le Pdci et d’autres partis ont tout simplement été exclus des discussions », a laissé entendre Konan Bédié.
Jonas BAIKEH