Depuis Toumodi, Ahoussou Jeannot à Ouattara : « Endettez pour construire la Côte d’ivoire, il n’y a pas de honte... »

Publié le Modifié le
depuis-toumodi-ahoussou-jeannot-a-ouattara-endettez-pour-construire-la-cote-d-ivoire-il-n-y-a-pas-de-honte Ahoussou Jeannot a réitéré son attachement aux valeurs prônées par le Rhdp
Politique

A l’approche de la présidentielle d’octobre 2020, la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) déploie son artillerie en vue d’occuper au mieux l’espace politique. Après avoir essuyé les traces de Guillaume Soro, le 27 juillet dernier à Ferkéssédougou, cette fois, la coalition au pouvoir s’est déportée du côté de la région du Bélier, plus précisément à Toumodi, fief du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci).

Au cours de la cérémonie d’hommage au président de la République Alassane Ouattara ce samedi 10 août 2019 à Toumodi, Ahoussou Jeannot, le président du Sénat ivoirien et dernier dissident du Pdci, a de nouveau, traduit son attachement à sa nouvelle famille politique, le Rhdp. « Monsieur le premier ministre, nous sommes rassurés que nous sommes sur le bon chemin. Nous sommes rassurés que nous sommes dans la vérité. Elle est seule, elle est universelle, unique. Elle rougit les yeux mais ne les casse pas. Le développement est là. Peut-être c’est les aveugles qui ne voient pas. On sent le développement en Côte d’Ivoire. On sent le bonheur dans nos campagnes. Rassurez le président, nous allons prendre notre bâton de pèlerin, parcourir tous les villages pour porter la bonne parole.», a martelé Ahoussou Jeannot en présence du premier ministre Amadou Gon et de quelques membres du gouvernement dont le ministre Hamed Bakayoko et Raymonde Goudou Coffie.

Mais avant, Ahoussou Jeannot a tenu à mettre au pas les détracteurs du président de la République, Alassane Ouattara sur la question de l’endettement de la Côte d’Ivoire. Le président du Sénat a en effet invité le président Alassane Ouattara à poursuivre ses actions de développement. Actions qui pour lui passent impérativement par un endettement. « J’entends dire ça et là. On veut ouvrir un faux débat sur l’endettement de la Côte d’Ivoire. A ceux-ci, je voudrais dire que si le président Félix Houphouët Boigny avait écouté les cris de l’opposition politique de l’époque et même de certains partisans, il n’y aurait pas construit l’institut polytechnique de Yamoussoukro, encore moins la basilique notre Dame de la paix, ni l’autoroute du nord qui font notre fierté aujourd’hui. Ces actes suffisent pour dire au président Ouattara, allons seulement, construisez. Endettez pour construire la Côte d’Ivoire. Celui qui endette aujourd’hui, c’est celui qui qui aime les Ivoiriens. Il n’y a pas de honte à s’endetter. Oui, le président Ouattara, endettez, on va payer. On n’est là pour travailler pour payer. Oui c’est très simple. Allons seulement président Ouattara! Ne regardez pas derrière.»,a dit le président du Sénat, visiblement très en verve.

Maxime KOUADIO