Organisation des élections en Côte d'Ivoire/ Affoussiata Bamba Lamine : « Tous les organes sont inféodés au pouvoir Rhdp »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
organisation-des-elections-en-cote-d-ivoire-affoussiata-bamba-lamine-tous-les-organes-sont-infeodes-au-pouvoir-rhdp Affoussiata Bamba ne croit à la crédibilité de tous les organes qui interviennent dans l'organisation des élections

Dans un message relayé via les réseaux sociaux, Affoussiata Bamba Lamine n'y est pas allée avec le dos de la cuillère pour dénoncer la caporalisation de tous les organes en charge de l'organisation des élections en Côte d'Ivoire.

« Concernant les élections, il faut parler de toutes les autres structures qui ont en charge l'organisation et la gestion des élections. Quand vous regardez tous les autres organes, du conseil constitutionnel jusqu'à la cour suprême, à travers la chambre administrative qui est devenue un conseil d'État, qui est en charge du contentieux électoral, tous sont inféodés au pouvoir », a soutenu l'ancienne ministre de la communication d'Alassane Ouattara.

Pour elle, il ne faut parler seulement de la Commission électorale indépendante, puisque ce n'est pas le seul organe mais de toutes les structures qui participent à l'organisation de ces élections. « Quand vous regardez ce qui a été produit, croyez-vous que cette commission réponde aux critères d'indépendance et d'impartialité ? A propos de la chambre administrative de la Cour suprême, où est passé le juge Pierre-Claver Kobo ? Ce magistrat qui a rendu une décision lors des municipales à Port Bouët, qui a tant déplu au Rhdp, il a été purement et simplement remplacé dans la perspective des élections présidentielles de 2020 », a-t-elle fait observer.

Personne, selon elle, ne peut imaginer que cette commission électorale soit l'organe capable d'organiser l'élection. « Que M. Alassane Ouattara ne se trompe pas, bien que lui-même ne soit pas concerné par cette élection, puisque constitutionnellement, il a fait ses deux mandats. Il se tromperait lourdement de croire que cette commission puisse organiser les élections. Nous ne l'accepterons jamais ! », a-t-elle martelé

Jonas BAIKEH