Situation politique: Soro établit une connexion avec Gbagbo, ce que les deux hommes préparent

Politique
Publié le Source : Soir info
situation-politique-soro-etablit-une-connexion-avec-gbagbo-ce-que-les-deux-hommes-preparent Laurent Gbagbo et Guillaume Soro préparent un grand coup politique.

Ce sera, à n’en point douter, l’un des symboles forts et palpables de la réconciliation en Côte d’Ivoire, après la grave crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait, selon l’Onu, 3 000 morts. Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale, et Laurent Gbagbo, ex-chef de l’État, assigné en résidence en Belgique après son acquittement en janvier 2019, sont sur le point de se rencontrer. Et, pourquoi pas, se pardonner mutuellement.

C’est Jeune Afrique (J.A), hebdomadaire panafricain, dans sa publication du 13 au 19 octobre 2019, qui vent la mèche de cet évènement politique majeur. « Longtemps opposé à un rapprochement avec Guillaume Soro, Laurent Gbagbo a assoupli sa position », croit savoir l’hebdomadaire. Qui apprend que « des contacts ont eu lieu entre leurs entourages respectifs ». « L’ancien président ivoirien a récemment reçu à Bruxelles, Affoussiata Bamba-Lamine, bras droit de l’ex-chef de la rébellion », écrit J.A, sans toutefois apporter d’autres précisions, notamment la date de la rencontre et ce qui a filtré de ce tête-à-tête. Ce que l’on sait, à travers ce texte, c’est que « Assoa Adou, le secrétaire général du Fpi (Le Parti de Gbagbo, Ndlr) a parlé à plusieurs reprises avec le «  Soroïste » Alain Lobognon ». Et hebdomadaire de tirer la conclusion qu’ «une rencontre entre Gbagbo et Soro n’est donc plus exclue ».

Laurent Gbagbo, président de la République, et son Premier ministre d’alors, Guillaume Soro, s’étaient mis en discorde autour des résultats de la présidentielle de 2010. Guillaume Soro avait démissionné dans la foulée, pour rejoindre le camp Alassane Ouattara au golf hôtel à Abidjan-Riviera golf. L’actuel chef de l’État revendiquait la victoire. Le coup de «  Jarnac » voire le « poignard » porté par Guillaume Soro dans le dos (ainsi estiment les partisans de l’ex-chef de l’Etat) de Laurent Gbagbo est une conjoncture qui est certainement restée en travers la gorge du « Woody de Mama », au point de refuser de le recevoir, malgré ses nombreuses démarches.

Aujourd’hui, l’eau a coulé sous les ponts et le temps ayant fait son travail. Les deux hommes sont donc sur le point de vider ce douloureux contentieux, pour aller de l’avant.

Armand B. DEPEYLA