Assemblée générale de la coordination Goh et Loh-Djiboua/ Dr Hervé Coulibaly (Sg Raci) : « Même si nous sommes dix, nous continuerons le combat »

Publié le Modifié le
assemblee-generale-de-la-coordination-goh-et-loh-djiboua-dr-herve-coulibaly-sg-raci-meme-si-nous-sommes-dix-nous-continuerons-le-combat Les dirigeants du Raci à l'issue de leur assemblée générale à Gagnoa.
Politique

Ils étaient plus 200 délégués, secrétaires, coordonnateurs, du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (Raci, parti pro-Soro), venus des régions du Gôh et du Lôh-Djiboua, à se retrouver le samedi 22 février 2020, dans la salle du foyer de la place Bowuéli, de Garahio, à Gagnoa.

C'était dans le cadre de l'assemblée générale de la coordination Gôh et Loh-Djiboua. Interrogé, à cette occasion, sur les récents développements de l'actualité politique avec notamment le départ de la députée Célestine Trazéré au Rhdp unifié, Dr Hervé Coulibaly, secrétaire général du Raci, actuel numéro 1 du parti, s’est voulu clair : « les défections- d’ailleurs, il y en aura toujours et les menaces- n’auront pas raison de la détermination du président Guillaume Soro ».

Vendredi 21 février 2020, Célestine Trazéré, présidente du groupe parlementaire Rassemblement, naguère grand défenseur de l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, a annoncé son départ au Rhdp. « Même si nous sommes dix, nous continuerons le combat qui n’est pas celui d’un individu, mais celui de la Côte d’Ivoire », a réagi Dr Hervé Coulibaly. Le secrétaire général du Raci demeure convaincu que son leader, actuellement visé par un mandat d'arrêt international, et exilé en Europe, reviendra dans son pays.

Mieux, il sera élu président de la République. « Guillaume Soro reviendra en Côte d’Ivoire, et il sera candidat », a assuré le secrétaire général du Raci. Il a fait observer qu'au Bénin, Patrice Talon a été visé par un mandat d’arrêt international en 2013, mais depuis 2016, il est président de la République. Dans la même veine, il a pris l'exemple de l'actuel président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Lui aussi a été visé par un mandat d’arrêt international. C'était en 1999. Mais depuis 2010, il est président de la République. Dr Hervé Coulibaly a été soutenu par le coordonnateur Raci pour le district Gôh-Djiboua, Moussa Konaté.

Heureux d’avoir à ses côtés, le Cojep de Charles Blé Goudé et le Pdci de Henri Konan Bédié, le secrétaire général du Raci a expliqué que le Fpi s’était excusé pour son absence à la cérémonie.

 

Abraham Sahié TOURÉ

Correspondant régional