Dissolution du gouvernement: Les non-dits de la décision du Président Ouattara

Politique
Publié le Source : Soir info
dissolution-du-gouvernement-les-non-dits-de-la-decision-du-president-ouattara Alassane Ouattara veut régler les problèmes qui minent son gouvernemental

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a dissous son gouvernement, le mercredi 14 novembre 2012.

Selon la raison officielle, cette dissolution fait suite au refus des groupes parlementaires Pdci et Udpci, de voter, lors de la séance parlementaire du mardi 13 novembre dernier, le projet de loi sur le mariage. "Cela pose donc un problème au niveau de la solidarité à l'intérieur de l'alliance et du soutien de l'alliance" au gouvernement, avait souligné Amadou Gon Coulibaly, après la décision du chef de l'Etat. Au-delà de la déclaration officielle de la Présidence de la République, d'autres raisons pourraient expliquer la décision du Président Ouattara.

Qui, il faut le souligner, envisageait de former bientôt un nouveau gouvernement. Primo, de sources concordantes, le numéro un ivoirien, en avait plein les oreilles en ce qui concerne les récriminations à l'encontre de plusieurs de ses collaborateurs dont certains sont présentés comme des affairistes. Secundo, il ne serait pas satisfait des résultats de quelques ministres relativement à l'exécution des grands chantiers qui ont été lancés. Tierso, le chef de l'Etat supportait difficilement les déclarations de certains responsables des partis membres du Rhdp qui est la coalition au pouvoir. Ceux-ci ouvertement rejettent la mise en place d'un parti unifié, refusent d'aller en compétition électorale en Rhdp, et portent parfois des critiques acerbes sur la gestion du pouvoir, comme ce fut le cas le 3 août 2012 avec la déclaration musclée de Djédjé Mady (Secrétaire général du Pdci) sur la question de la sécurité. Celui-ci n'avait pas été tendre avec le régime en place, obligeant le Premier ministre Ahoussou Jeannot (Pdci) à répliquer à la dimension de l'attaque, en dénonçant l'attitude de sa formation politique. Le clash du mardi 13 novembre 2012 à l'Assemblée nationale, est certainement la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Selon une source proche de la Présidence de la République, en mettant à plat le gouvernement, le Chef de l'Etat veut sans nul doute, crever l’abcès pour traiter définitivement les problèmes qui l'empêchent de dérouler dans la quiétude, son programme de gouvernement : le ''vivre ensemble''.

La réaction des Ivoiriens en vidéo