‘’Affaire laisser la Côte d’Ivoire à une nouvelle génération’’/Jean Louis Billon apporte la réplique à Ouattara : « Le Président Bédié est dans son droit de se présenter. »

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
affaire-laisser-la-cote-d-ivoire-a-une-nouvelle-generation-jean-louis-billon-apporte-la-replique-a-ouattara-le-president-bedie-est-dans-son-droit-de-se-presenter Jean Louis Billon, secrétaire exécutif du Pdci, a soutenu qu’au sein de sa formation politique on pense équipe

La décision d’Alassane Ouattara de laisser la Côte d’Ivoire entre les mains d’une nouvelle génération fait couler encre et salive au sein de la classe politique ivoirienne. En effet, des leaders politiques et non des moindres, s’offusquent de cette posture du président Ouattara. Ces derniers estiment qu’il ne revient pas à Alassane Ouattara de décider de qui devrait diriger la Côte d’Ivoire après son départ.

Après Guillaume Soro qui s’était ouvertement attaqué à Alassane Ouattara le samedi 07 mars dernier sur la question de remettre la Côte d’Ivoire entre les mains d’une nouvelle génération, C’est autour de Jean Louis Billon de prendre le contre-pied des propos tenus par Alassane Ouattara le jeudi 05 mars 2020 à Yamoussoukro devant les députés et sénateurs.

Au micro du confrère RFI ce mercredi 11 mars 2020, Jean Louis Billon, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), a soutenu qu’au sein de sa formation politique on pense équipe, et non pas seulement à une nouvelle génération en âge. Mieux, il indique que le Sphinx de Daoukro (86 ans) peut jouir de son droit de prendre part au scrutin présidentiel à venir.

« La constitution a éliminé la limitation d'âge. Donc le Président Bédié (NDLR 86 ans) est dans son droit de se présenter. Certains s'en étaient offusqués, mais la loi est passée quand même. Donc à partir du moment où il n'y a pas de limitation d'âge tout le monde peut se présenter », a répondu ce mercredi 11 mars, Jean Louis Billon, invité Afrique de Radio France internationale (RFI). Ajoutant qu’il ne voit pas au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), "cette nouvelle génération qui constituerait un nouveau logiciel pour la Côte d'Ivoire".

«  Nous pensons également à une nouvelle génération en vision, en gouvernance et en éthique.», a- t-il signifié.

 

 

Maxime KOUADIO