Affaire « tentative de déstabilisation » par Mabri : Dely Mamadou, son chef de cabinet, dément

Politique
Publié le Source : L'inter
affaire-tentative-de-destabilisation-par-mabri-dely-mamadou-son-chef-de-cabinet-dement Selon Dely Mamadou, Mabri Toikeusse a toujours œuvré dans le sens de la préservation de la paix.

La réaction du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdallah Mabri Toikeusse, ne s’est pas fait attendre. Accusé par un quotidien (L’essor ivoirien), dans sa parution du jeudi 19 mars 2020, de planifier « une insurrection meurtrière en Côte d’Ivoire et d’avoir des connexions avec un chef rebelle libérien nommé Prince Johnson », le deuxième vice-président du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), par le truchement de son chef de cabinet, Dely Mamadou, a apporté un démenti formel.

L’ancien député de Biankouma a dénoncé des accusations « fallacieuses » dont le but ultime serait de jeter le discrédit sur le président du conseil régional du Tonkpi. C'était lors d’un point-presse, vendredi 20 mars 2020, à la salle de conférences du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à Abidjan-Plateau. « Nous regrettons les accusations fallacieuses et dénonçons avec fermeté le ton calomnieux et insultant de cet article à charge », a dit M. Dely. Puis d’ajouter : « le contexte socio-politique ivoirien ne devrait pas se prêter à la surenchère lexicale ni aux fables visant à jeter l’opprobre sur des citoyens épris de paix, reconnus pour le sens de la mesure et pour leur amour pour la Côte d’Ivoire ». Selon l’ancien porte-parole de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), son mentor n’a aucune attache avec un quelconque rebelle. Bien au contraire, il a toujours œuvré dans le sens de la préservation de la paix et de la réconciliation.

Le membre du conseil politique du Rhdp se réserve le droit de saisir les instances compétentes pour d'éventuelles suites à l'affaire.

S'agissant de « l'opposition » de Mabri Toikeusse au choix du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, comme candidat du Rhdp à la présidentielle, Dely Mamadou a indiqué que le dialogue était « en cours ». « Sur la question du choix du candidat du Rhdp, je voudrais relever que les questions politiques se règlent entre hommes politiques. Et le dialogue auquel le ministre Mabri a appelé est en cours et se déroule entre des responsables qui collaborent depuis plus d’une vingtaine d’années », a émis l'ancien député.

Venance AKA