Politique nationale/Après sa démission: Révélations sur Marcel Amon-Tanoh, parcours et facettes de l'homme

Publié le Modifié le
politique-nationale-apres-sa-demission-revelations-sur-marcel-amon-tanoh-parcours-et-facettes-de-l-homme Cet homme au naturel discret, passionné de lecture, de sport et de musique, est marié et père de sept (7) enfants.
Politique

Marcel Amon-Tanoh a annoncé sa démission du gouvernement ivoirien, le 19 mars 2020. Fait inédit pour un ministre issu du parti au pouvoir dont la proximité, de très longue date avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara, questionne. Au fond, qui est Marcel Amon Tanoh ?

Natif du sud-est de la Côte d’Ivoire de par son père, Lambert Amon-Tanoh, ancien compagnon d’Houphouët-Boigny et ministre de l’Éducation nationale de 1958 à 1970, Marcel Amon-Tanoh (69 ans) est également du sud-ouest de par sa mère. Originaire de Jacqueville, sa génitrice est la sœur cadette de Philippe Grégoire Yacé lui aussi ancien fidèle d’Houphouët-Boigny et premier président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, de 1959 à 1980. Homme d’Etat, Marcel Amon–Tanoh est un politique reconnu, un des très proches du président Alassane Ouattara et son épouse.

Auprès du couple présidentiel ivoirien, Amon-Tanoh n’avait jamais fait défection, depuis les années de combat jusqu’à la prise puis à l’exercice du pouvoir d’Etat. Il est un technocrate. On le dit un homme de dossiers. Ses collaborateurs le décrivent comme un travailleur exigeant, rigoureux. Marcel Amon-Tanoh est diplômé en sociologie. Après son baccalauréat série A4 obtenu en 1971, il fait un passage à l’universitaire Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, avant de s’envoler pour la France où il fréquente l’université Paris VIII. Il passe la maîtrise et réussit l’année qui suit au diplôme d’études approfondies (Dea aujourd’hui Master). Muni de ce parchemin, il travaille à l’Institut de recherche, de sondages économiques et commerciaux (Irsec) à Paris.

A partir de 1976, il rentre en Côte d’Ivoire et se lance aussitôt dans le privé. Il rêve d’être un homme d’affaires prospère, et crée plusieurs sociétés, notamment dans le négoce, le financement et l’agro-industrie. Au niveau politique, la trajectoire du fils de Lambert Amon-Tanoh se décline sur deux temps : le premier est lié au Pdci-Rda et le second au Rdr, qui deviendra ensuite Rhdp. Militant du Pdci-Rda parti unique de l’époque, il débute son engagement politique au niveau local, à la mairie de Cocody, aux côtés d’Arsène Usher Assouan, 1er magistrat de la commune.

Le jeune Amon-Tanoh y reste, en tant que conseiller municipal, jusqu’en 1995, année où il tente vainement de se faire élire député de la circonscription électorale du Plateau. A la création du Rassemblement des Républicains (Rdr), il figure sur la liste restreinte de présence, parmi les membres fondateurs. Actif, il est au nombre des rares à se montrer en public avec Alassane Ouattara. Il mène des actions stratégiques de coulisse et recrute de grandes figures sociales pour le compte du parti. Autour du président du Rdr de l’époque, Marcel Amon-Tanoh fait partie des visages qui portent crédit au nouveau groupement d’intérêt en tant que formation politique d’envergure nationale, et non ethnique ou régionale.

Au fil des années, une relation de confiance forte naît entre le président Ouattara et lui. Il entre alors dans la confidence du « Brave-Tchè », qui le nomme directeur de cabinet privé et délégataire de missions hautement sensibles. Membre du petit cercle des fidèles, plusieurs fois ministre (Transport, Tourisme, Construction, Urbanisme et habitat), de 2003 à 2010, Marcel Amon-Tanoh consolidera sa loyauté au président Alassane Ouattara dès l’avènement de ce dernier au pouvoir d’Etat en 2010-2011 : ministre directeur de cabinet du président de la République, jusqu’en 2017, il est nommé ministre des Affaires étrangères jusqu’au 19 mars dernier, jour de sa démission. Durant cette longue période, il a cumulé cette charge ministérielle conduite de façon exemplaire (témoignages de beaucoup de diplomates africains et occidentaux) avec celle de coordonnateur Rhdp pour la région du Sud-comoé. Marcel Amon-Tanoh a reçu plusieurs distinctions et décorations officielles. Commandeur dans l’Ordre du Mérite Sportif, Commandeur dans l’Ordre National, Commandeur de la Légion d’Honneur, il est aussi Commandeur dans l’Ordre de la Pléiade de la Francophonie. Cet homme au naturel discret, passionné de lecture, de sport et de musique, est marié et père de sept (7) enfants.

H. ZIAO