Côte d'Ivoire

Pro-Gon et pro-Mabri s'empoignent dans le Tonkpi

Politique
Publié le Modifié le Source : L'inter
pro-gon-et-pro-mabri-s-empoignent-dans-le-tonkpi Les partisans du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, et ceux du ministre Albert Mabri Toikeusse, font valoir leurs arguments.

Même si elle est considérée, par certains comme une rumeur, la rencontre de ce jeudi 16 avril 2020, entre le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Albert Mabri Toikeusse, et le directoire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), annoncée par différents médias, anime les débats dans le Tonkpi.

Pour le conseiller spécial du président de l'Assemblée nationale, Évariste Yaké, soutien du candidat du Rhdp, Amadou Gon Coulibaly, à la présidentielle de 2020, la rencontre annoncée entre le président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (Udpci) et les responsables du Rhdp est un non-événement. M. Yaké a donné sa position à L'inter par téléphone. Homme de terrain, le conseiller spécial d'Amadou Soumahoro n'est pas du tout ébranlé par le cas « Mabri ». Celui qui se fait appeler la 19e montagne, assure maîtriser le Tonkpi pour avoir été membre de la galaxie patriotique, directeur local de campagne de Laurent Gbagbo en 2010, et pour avoir participé à deux reprises à la victoire au conseil régional de Tonkpi présidé par Mabri Toikeusse. M. Yaké rassure la direction du Rhdp qu'elle peut l'investir de sa confiance. Même s'il reconnaît que Albert Mabri Toikeusse n'est pas une personnalité à négliger car ayant été ministre dans plusieurs gouvernements depuis 17 ans, le fils du doyen Raphaël Yaké est convaincu du succès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Pour sa part, Setin Nando Fréderic, conseiller régional chargé de la jeunesse du Tonkpi, joint par téléphone, s'est voulu serein. Ce proche de Mabri Toikeusse a annoncé, pour les prochains jours, une déclaration de la jeunesse du Tonkpi. Il s'en est pris ouvertement au président de la chambre des rois et des chefs traditionnels du Tonkpi, Gué Pascal. Selon le président régional de la jeunesse du Tonkpi, le premier responsable des chefs traditionnels dans le Tonkpi se serait investi dans la campagne du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Setin Fréderic accuse le Gloudeur Dan 1er d’instrumentaliser la chefferie traditionnelle au profit du candidat du Rhdp. Il croit savoir que des chefs de Logoualé, Sipilou et Biankouma, ont reçu la visite du Gloudeur Dan 1er qui les aurait instruits de soutenir la candidature du Premier ministre. Sur cette base, Sétin Nando Fréderic estime que Gué Pascal est en déphasage avec sa mission de président régional de la chambre des rois et chefs traditionnels.

Des chefs du Tonkpi parlent

Selon nos informations, plusieurs rencontres ont eu lieu entre le président régional de la chambre des rois et chefs traditionnels et ses pairs. Des sources assurent que les garants de la tradition du Tonkpi ont été invités par leur premier responsable à soutenir le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais les chefs de Danané et Zouan-Hounien auraient décliné cette demande. Pierre Gbéada, chef central de Zouan-Hounien, que nous avons joint dans la soirée du mardi 14 avril, a indiqué avoir reçu l'appel du patron de la chefferie Dan. Pour éviter de participer à une rencontre programmée, il a expliqué qu'il n'avait pas été avisé assez tôt. Quant au chef de tribu de Danané, Maturin Welo, également joint par nos soins, il est allé droit au but. L'autorité coutumière a dit ne pas s'être rendue à la rencontre initiée par Gué Pascal parce qu'elle avait appris que la réunion serait dirigée contre le ministre et président du conseil régional, Albert Mabri Toikeusse. Le chef Welo n'est pas disposé à dissuader Mabri Toikeusse de se présenter à la magistrature suprême. Au festival Tonkpi Nidaley, a-t-il fait remarquer, le président régional de la chambre des rois et chefs traditionnels du Tonkpi avait versé de l'eau pour souhaiter que Mabri Toikeusse prenne la tête de la Côte d'Ivoire. « Je ne voudrais pas trahir nos ancêtres Dan, c'est pourquoi j'ai décidé avec des chefs de boycotter cette rencontre », a laissé entendre le chef de tribu de Danané.

Lorsque nous l'avons rencontré, ce mercredi 15 avril 2020 dans la matinée, à son domicile au quartier Blockauss de Man, le Gloudeur Dan 1er a réfuté toutes les accusations portées contre lui. En sa qualité de patron de la chefferie traditionnelle du Tonkpi, nous a-t-il rappelé, son rôle n'est pas d'intimider ses collaborateurs pour obtenir d'eux un quelconque soutien. A l'entendre, Mabri Toikeusse n'a annoncé aucune candidature. Le chef Gué Pascal a souligné que le président du conseil régional du Tonkpi a toujours demandé à ses parents d'apporter leurs bénédictions au Rhdp pour le développement harmonieux de la région du Tonkpi. « C'est ce que je dis partout où les chefs me demandent. Mabri Toikeusse ne nous a pas encore dit qu'il est candidat pour qu'on soit accusé de le laisser au profit d’une autre candidature. S'il annonce sa candidature, nous, ses parents, allons aviser », a conclu notre interlocuteur.

Achille KPAN