Après la dernière décision de la Cpi/ Charles Blé Goudé plaide auprès Ouattara : « Ma destination première, devrait être là où mon cordon ombilical a été coupé »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
apres-la-derniere-decision-de-la-cpi-charles-ble-goude-plaide-aupres-ouattara-ma-destination-premiere-devrait-etre-la-ou-mon-cordon-ombilical-a-ete-coupe Charles Blé Goudé plaide auprès d’Alassane Ouattara son retour au bercail.

Charles Blé Goudé, acquitté des accusations des crimes contre l’humanité et maintenu en liberté sous conditions a réaffirmé son désir brulant de regagner le bercail. Dans un entretien qu’il a accordé à Radio France international (Rfi) diffusé ce samedi 30 mai 2020, il a évoqué la question de sa participation à l’élection présidentielle d’octobre prochain.

« Je suis ivoirien, je suis ici pour une raison connue, une raison judiciaire. En principe, si l’institution qui a estimé à un moment donné que des charges pesaient contre ma personne relativement à une crise que mon pays a connue, si cette institution-là me met en liberté, me donne la liberté de mes mouvements, ma destination première, devrait être là où mon cordon ombilical a été coupé, c’est-à-dire en Côte d’Ivoire », a indiqué Charles Blé Goudé.

Un désire qui est assujetti à l’accord préalable des autorités ivoiriennes. « Hélas, entre le souhaitable et le possible, il y a un hiatus. Nécessairement, cela dépend maintenant, il est clair, de la volonté des autorités de mon pays. Ma volonté est de rentrer chez moi, près des miens, près des Ivoiriens, auprès de mes parents, pour que je parte m’incliner sur la tombe de mon père, de mes frères et amis qui sont décédés pendant que je n’étais pas là. Et puis, ensuite prendre part, bien entendu au débat politique, à la vie politique de mon pays, puisque je suis un leader politique », a-t-il fait savoir.

Pour lui, la Côte d’Ivoire a changé politiquement et socialement. « C’est un fait, je dois d’abord prendre langue avec les autorités de chez moi pour que je puisse rentrer chez moi, si elles veulent bien me le permettre », a plaidé Blé Goudé.

Quid de sa participation à la présidentielle d’octobre 2020 ? « Pour que je puisse présenter une candidature, il faut que je retourne en Côte d’Ivoire. Mieux, je l’ai dit, je suis un fidèle à Laurent Gbagbo, dans son dos, sans que je sache la décision qui sera la sienne, je ne suis pas quelqu’un qui dit une chose et fait le contraire. Ma candidature n’est pas à l’ordre du jour. Cela dit, j’ai un parti politique qui pleinement prendra sa place dans le débat politique en Côte d’Ivoire », a-t-il répondu.

Rappelons que la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (Cpi) vient d’alléger des conditions à la liberté de Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo reconnus innocents des accusations de crimes contre l’humanité portées à leur encontre par la procureure Fatou Bensouda, relativement aux évènements liés à la crise post-électorale de 2010.

Jonas BAIKEH