Retour de Laurent Ggagbo et Blé Goudé en Côte d’Ivoire : L'appel du chef de terre de Mama, Goli Obou Joseph, aux cadres Rhdp de Gagnoa

Politique
Publié le Source : Linfodrome
retour-de-laurent-ggagbo-et-ble-goude-en-cote-d-ivoire-l-appel-du-chef-de-terre-de-mama-goli-obou-joseph-aux-cadres-rhdp-de-gagnoa Le chef de terre de Mama a invité les cadres et élus Rhdp du Gôh à faciliter le retour de Laurent Gbagbo et Blé Goudé. (Ph: DR)

Goli Obou Joseph, chef de terre de Mama a sollicité les cadres et élus Rhdp de Gagnoa pour faciliter le retour en Côte d’Ivoire de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse de l’époque, Charles Blé Goudé.

Il a lancé cet appel depuis son village, le dimanche 31 mai 2020, ont rapporté les confrères de L’inter. « Qu’ils s’entendent pour lancer ensemble un appel solennel au retour de leur frère Gbagbo et leur fils Blé et pour les accueillir », a souhaité le chef de terre.

L’autorité traditionnelle a rappelé l’expression « ici c’est Gagnoa », qui pour lui, prendra son sens quand les cadres Rhdp du Gôh accompliront leur devoir de solidarité. Il a adressé son message entre autres, à Djédjé Bagnon, coordinateur régional Rhdp, président du conseil régional du Gôh, aux députés Abel Djohoré, Louis André Dacoury-Tabley. Goli Obou Joseph a également cité les secrétaires d’Etat Myss Belmonde et Aimée Zébéyoux ainsi que le maire de Gagnoa, Yssouf Diabaté.

Le chef de terre du village de Gbagbo a demandé à Alcide Djédjé et Allou Eugène, membres du Rhdp et anciennement au Fpi fondé par Laurent Gbagbo de soutenir son retour. Selon lui, il n’y a aucune honte à demander la liberté pour son frère. « Parlez au président Alassane Ouattara, défendez l’idée et expliquez-lui pourquoi c’est important pour vous et pour la Côte d’Ivoire, d’autoriser le retour de votre frère », a-t-il plaidé.

L’autorité traditionnelle a soutenu que Dieu veut voir les fils et filles de la Côte d’Ivoire travailler ensemble dans la cohésion. « C’est l’arrivée de Gbagbo qui va sauver la Côte d’Ivoire et non la détruire », a déclaré le chef de terre en réponse au président du collectif des victimes en Côte d’Ivoire (Cvci), Issiaka Diaby qui s’oppose à ce retour. « Que le président des victimes cherche le coupable qui a fait de lui une victime, car celui qu’il croit coupable, a été acquitté. Donc, cherchez votre coupable ailleurs », a lancé l’autorité coutumière.

Ouraga Bertin, chef du village de Mama a, quant à lui, indiqué que l’heure est à l’observation, pas aux déclarations. « Même si nous sommes heureux et fiers, tous sommes devenus un peu méfiants », a ajouté pour sa part Hervé Kouakou, secrétaire fédéral chargé de la sécurité au Fpi de la fédération de Ouragahio-Bayota.

Rappelons que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont été acquittés en première instance de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (Cpi). Le jeudi 28 mai 2020, ladite juridiction a allégé certaines restrictions imposées à ces derniers qui sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire.

Eddy BIBI