Accusé d’avoir commandité les attaques de l’Université FHB, Touré Alpha Yaya débarque au campus, ce qu’il a confié aux étudiants

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
accuse-d-avoir-commandite-les-attaques-a-l-universite-fhb-toure-alpha-yaya-debarque-au-campus-ce-qu-il-a-confie-aux-etudiants Touré Alpha Yaya nie tout implication dans l'attaque de l'Université Félix Houphouët Boigny.

La réaction du député Touré Alpha Yaya ne s’est pas fait attendre. Accusé d’être le commanditaire des attaques perpétrées ce mardi à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan par les enfants en conflit avec la loi, communément  appelés ‘’microbes’’, il a tenu à réagir pour mettre les pendules à l’heure.

Quelques heures seulement après les troubles à l’université, il a effectué une visite dans l’enceinte universitaire, à l’effet d’apporter du réconfort aux étudiants. Occasion pour lui de battre en brèche les accusations portées à son encontre. « Ils ont publié des photos des militants du Rhdp disant que ce sont les militants du Rhdp qui ont attaqué le campus universitaire. Du moment que le secrétaire général de la Fesci et les autorités ivoiriennes ont fait le choix de la négociation en vue de trouver une solution, je ne vois pas dans quel intérêt quelques individus se proclamant du Rhdp peuvent venir attaquer le campus universitaire. Nous sommes là pour dire que la Fesci est apolitique. Je suis venu leur dire que notre combat c’est le maintien de la paix. Le combat du Rhdp c’est l’union, la réconciliation et la cohésion entre les ivoiriens. », a martelé le député de Gbon-Kolia. Estimant que la Fesci mène un combat noble. C’est pourquoi, il a invité les militants du Rhdp à ne pas s’attaquer à la Fesci.

« Je suis convaincu que le gouvernement fera mains et pieds pour trouver des solutions dans les jours à venir. Il ne faudrait pas que nous cédons aux manipulations. Nous traversons une période très sensible. J’invite les militants du Rhdp à ne pas s’attaquer au étudiants de la Fesci. Chacun fait son travail. La Fesci lutte pour les intérêts des étudiants. Nous Rhdp, nous sommes en campagne et nous luttons pour la victoire du Rhdp. Nous avons un intérêt commun. C’est la Côte d’Ivoire. Il est donc important qu’on s’inscrive dans cette logique de paix et de non-violence. Nous devons ensemble mener le combat contre les ennemis de la paix et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire. », a laissé entendre l’ex-bras droit de Guillaume Soro. De quoi réjouir Guéro Armel Landry, secrétaire général adjoint 1 de la Fesci qui estime que le combat de la Fesci est apolitique.

« Le combat de la Fesci n’est pas un combat de parti politique. C’est le combat de l’école ivoirienne. Notre problème est purement académique. Allah St Clair n’est à la solde d’un parti politique. Nous avons demandé au ministère de tutelle de faire annuler les frais annexes, purement et simplement. C’est un combat qui pour nous est très noble parce qu’il n’y a pas de parti politique dans ce combat. Toute la population est touchée. A notre grande surprise, nous avons reçu la visite de personnes armées d’armes blanches. », a dit Guéro Armel Landry.

Maxime KOUADIO