Abidjan

Meeting des jeunes du RHDP à Koumassi : Du gaz lacrymogène lancé à la fin du discours de Cissé Bacongo, la prestation de Monique Seka interrompue

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
meeting-des-jeunes-du-rhdp-a-koumassi-du-gaz-lacrymogene-lance-a-la-fin-du-discours-de-cisse-bacongo-la-prestation-de-monique-seka-interrompue

Le meeting de l’Union des jeunes du RHDP (UJ RHDP) organisé, ce mercredi 28 octobre 2020, à Koumassi sur le terrain Prozario, pour soutenir la candidature du président Alassane Ouattara, s’est terminé dans la confusion, avec le lancer de gaz lacrymogène à la fin du discours du Coordonnateur régional, Cissé Ibrahima Bacongo.

Un incident s’est produit, ce mercredi 28 octobre 2020, à Koumassi, au meeting de soutien de l’Union des jeunes du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (UJ RHDP) à la candidature du président Ouattara à la présidentielle du samedi 31 octobre 2020.

Cette soirée qui avait débuté dans une ambiance de fête s’est terminée dans une atmosphère de soufre, avec le lancer de gaz lacrymogène, à la fin de l’intervention du coordonnateur régional du RHDP à Koumassi, le ministre-maire, Cissé Ibrahima Bacongo.

En effet, après le discours de Kamagaté Issouf, président de l’Union des jeunes du RHDP, qui a mis en lumière l’engagement de toute la jeunesse de Koumassi « à la politique de cohésion sociale, de sécurité, de paix et de développement pour une Côte d’Ivoire rassemblée et solidaire », le coordonnateur régional, le ministre-maire, Cissé Ibrahima Bacongo, est monté sur le podium. Véritable tribun, il a fait monter le mercure, à telle enseigne qu’à la fin de son discours, il attirait la foule sur lui comme les reflets d’un aimant. Tous les jeunes voulaient le toucher et le saluer.

Un peu débordés par la situation, les éléments des forces de l’ordre commis à la sécurisation du meeting et des autorités, ont fait usage de gaz lacrymogène pour tiédir l’ardeur des jeunes excités. Si bien que la prestation de l’artiste Monique Seka a été abrégée, l’odeur du gaz lacrymogène s’étant propagée sur toute l’étendue du terrain prozario où se déroulait la cérémonie.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.