Bangolo: Désobéissance civile.

Publié le
bangolo-desobeissance-civile Des jeunes tentant ici de dégager la route conduisant à la sous-préfecture de Zéo.
Politique

Plusieurs voies encore barrées hier. A quelques heures du scrutin présidentiel, des individus se réclamant de l'opposition continuent de se faire entendre dans le département de Bangolo contre la candidature d'Alassane Ouattara.

Dans la nuit du jeudi au vendredi 30 octobre, des individus ont barricadé plusieurs axes routiers. Il s'agit de l'axe Bangolo- Zéo et la route Bangolo-Zou, dans le canton Zarabaon à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu, sur le chemin conduisant au département de Danané. A l'aide des troncs d'arbres, ils ont obstrué ces deux tronçons empêchant tout mouvement. C'est au réveil, hier vendredi que les usagers de ces deux routes ont constaté les dégâts." D'énormes billes de bois ont été coupés et jetés sur la route", a rapporté une source jointe à Zou. Nous nous sommes rendus sur l'axe Bangolo-Zéo et avons trouvé des gendarmes qui, aidés de quelques jeunes tentaient d'ouvrir les voies à l'aide d'une tronçonneuse. Jusqu'à 10 Heures, le village de Zou était encore inaccessible. Les villageois et forces de sécurité cherchaient toujours des moyens pour libérer cette route. A y voir de près, ces actions visent à empêcher le déploiement des agents de bureaux et des forces de sécurité dans ces zones. Des actions qui laissent présager un scrutin beaucoup troublé.

Ibrahim Bakoule correspondant régional du Guémon.