Présidentielle 2020 : Des coups de feu entendus à Yamoussoukro dans la nuit du vendredi au samedi

Publié le
presidentielle-2020-des-coups-de-feu-entendus-a-yamoussoukro-dans-la-nuit-du-vendredi-au-samedi La nuit a été mouvementée du côté de Yamoussoukro.
Politique

Suite aux vives tensions enregistrées, le vendredi 30 octobre 2020 à Yamoussoukro, avec des manifestations contre la candidature du président Alassane Ouattara à la magistrature suprême, la nuit a été particulièrement tendue dans la capitale ivoirienne où des coups de feu se sont faits entendre toute la nuit durant, selon des témoins.

Ces derniers ont raconté ce qu’ils ont vécu. « Nous n'avons pas dormi. Toute la nuit, notamment à partir de 23h, les coups de feu ont retenti. On n'a pas su exactement d'où, ils provenaient. On n'a pensé que les forces de sécurité étaient en train de démanteler les barricades. Mais on a vu le matin que toutes les voies d'accès à la ville et les rues étaient toujours obstruées et tenues par des jeunes en colère », a fait savoir un habitant du quartier Ebenezer, non loin de Morofé.

Notons que la route internationale Yamoussoukro-Bouaké est toujours bloquée au niveau du village Séman où des heurts ont été enregistrés vers 3h du matin entre manifestants et les hommes armés en provenance du nord ivoirien et en route pour Abidjan. En définitive, ces individus se réclamant de l'opposition ont réussi à se frayer un chemin après plusieurs tirs de sommation. « Il y a des dégâts matériels mais pas de blessés ni de mort », a expliqué, un habitant de Séman, qui a souligné que plus d'une centaine de véhicules se trouvaient toujours bloqués au niveau de cette localité.

Camille SIABA

(Correspondant régional)