L’opposition ivoirienne met en place un contre gouvernement et déclare Bédié comme le président du Conseil National de transition

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
l-opposition-ivoirienne-met-en-place-un-contre-gouvernement-et-declare-bedie-comme-le-president-du-conseil-national-de-transition L'opposition ivoirienne présente Bédié comme le président du Conseil National de transition

Fortement attendu pour cette journée, l’opposition ivoirienne réunie au grand complet à la résidence de Henri Konan Bédié a fait lecture d’un communiqué de presse très laconique. Ce qu’il convient de retenir, c’est que la plateforme des partis politiques de l’opposition n’attend pas céder dans sa dynamique d’aller vers une transition civile

 

Le bras de fer se durcit entre le pouvoir RHDP et le groupement des partis politiques de l'opposition ivoirienne. Henri Konan Bédié, Affi N'Guessan, Mamadou Koulibaly, Assoa Adou, Mme Simone Gbagbo, Georges Armand Ouégnin, Mabri Toikeusse, Marcel Amon Tanoh et les autres leaders de l'opposition ne démordent pas. Ils ont décidé de passer à une vitesse supérieure. En fin d'après-midi, l'opposition a déclaré  la formation d'un contre-gouvernement qui sera présidé par Henri Konan Bédié.

Affi N'Guessan le porte-parole de l’opposition, a annoncé la création ce lundi du conseil national de transition présidé par Henri Konan Bédié. Elle dit avoir observé la vacance du pouvoir, Alassane Ouattara n'étant plus président selon l’opposition ivoirienne. Affi N'Guessan précise que le mot d'ordre de désobéissance civile est maintenu et par la même occasion invite les populations à manifester leur joie devant la résistance exercée sur le régime RHDP.

Ange T. Blaise

                                                                                        DECLARATION FINALE

Communiqué des partis et groupements politiques de l’opposition ivoirienne relatif à la situation socio-politique après le 31 Octobre 2020.

 

Faisant suite à la précédente déclaration de l’opposition en date du 1er novembre 2020, les partis et groupements politiques de l’opposition, après la parodie d’élection présidentielle du 31 Octobre 2020, constatent la vacance de la présidence de la république de Côte d’Ivoire.

Le peuple de Côte d’Ivoire, dans sa majorité, a suivi le mot d’ordre de désobéissance civile lancé le 20 septembre 2020 et celui relatif au boycott de l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020.

En effet, le pouvoir en place et l’organe électoral illégal n’ont réussi à faire voter que 8% de l’électorat, malgré les bourrages d’urnes, toutes autres formes de tricherie, d’agressions et d’assassinats perpétrés contre les partisans de l’opposition.

En conséquence, les partis politiques de l’opposition notent que 90% de l’électorat de ce scrutin, soit la majorité des Ivoiriennes et Ivoiriens, a rejeté :

-         la candidature illégale et anticonstitutionnelle du Président sortant, Alassane OUATTARA ;

-         le caractère partisan de l’organe en charge des élections ;

-         la liste électorale truffée d’irrégularités ;

-         les décisions iniques du conseil constitutionnel du 14 septembre 2020, invalidant certaines candidatures.

Au regard de ce qui précède,

-         Tirant les conséquences de la vacance du pouvoir exécutif, avec la fin du mandat présidentiel de Monsieur Alassane OUATTARA et la non tenue d’une élection crédible ;

-         Considérant que le maintien de Monsieur Alassane OUATTARA en qualité de chef de l’état est susceptible d’entraîner la guerre civile,

Les partis et groupements politiques de l’opposition annoncent la création, ce jour, du Conseil National de Transition.

Le Conseil National de Transition est présidé par Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et de la plateforme CDRP.

 

Le Conseil National de Transition a pour missions de :

-         préparer le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle juste, transparente et inclusive ;

-         mettre en place, dans les prochaines heures, un gouvernement de transition ;

-         convoquer les assises nationales pour la réconciliation nationale en vue du retour à une paix définitive en Côte d’ivoire.

Les partis et groupements politiques de l’opposition félicitent les Ivoiriennes et Ivoiriens pour leur victoire face à la forfaiture de Monsieur Alassane OUATTARA et les appellent à exprimer leur joie par des manifestations populaires.

Les partis et groupements politiques de l’opposition affirment que le mot d’ordre de désobéissance civile est maintenu et demandent au peuple ivoirien de rester mobilisé jusqu’à la victoire finale.

 

Fait à Abidjan 02 novembre 2020

P. Les Partis et Groupements politiques de l’opposition

Le Porte-Parole

Pascal AFFI N’GUESSAN