27e anniversaire du décès d’Houphouët-Boigny : Bédié et les fidèles du Pdci posent un acte fort depuis Cocody

Publié le
27e-anniversaire-du-deces-d-houphouet-boigny-bedie-et-les-fideles-du-pdci-posent-un-acte-fort-depuis-cocody Feu Félix Houphouët-Boigny a été présenté au cours de la cérémonie comme un chrétien engagé en politique pour le bien des populations et pour la paix.
Politique

Feu Félix Houphouët-Boigny, le premier président de la République de Côte d’Ivoire, est décédé le 07 décembre 1993. Un jour d’atroce douleur pour les Ivoiriens de l’époque, particulièrement les fidèles militants du Parti démocratique de Côte d‘Ivoire (Pdci-Rda). 27 ans après, le souvenir de celui qui a dirigé le pays pendant plus de trente ans, l’un des principaux acteurs du miracle économique ivoirien des années 80, reste encore vif dans la mémoire de son successeur, Henri Konan Bédié et des militants de son parti. Ces derniers ont posé un acte fort chargé de sens. Ce lundi 07 décembre 2020 à l’église catholique de Cocody St Jean, ils ont commémoré à travers une célébration eucharistique, la mémoire feu Félix Houphouët-Boigny, qu’ils considèrent comme un homme de paix, un rassembleur.

Le mentor et référent politique d’Henri Konan Bédié, feu Félix Houphouët-Boigny, a été célébré ce lundi à la paroisse de Cocody St Jean, par l’organisation d’une messe en son honneur pour commémorer la 27e année de son décès qui a eu lieu en décembre 1993. La cérémonie s’est déroulée dans pure tradition de la religion catholique, dans une ambiance de recueillement. Une célébration eucharistique marquée par une série de chants et de prières, de courts témoignages, suivis d’offrandes, et de la prise de la communion. Henri Konan Bédié, pour sa part, a parlé peu. Il a remercié toutes les personnes qui sont venues célébrer celui que l’on nomme « le père de la nation ivoirienne ».

 

Quant à lui, le Vicaire Loïc Ebrin qui a dirigé la messe, a confié que l’église catholique accorde une grande importance à la prière pour les personnes mortes. « Le président Félix Houphouët-Boigny fut un homme de foi et de paix. Passionné de Dieu et l’Homme, le père de la nation ivoirienne savait être à l’écoute de Dieu et des recommandations de l’église. S’il fut un homme de paix, c’est parce qu’il était avant tout un homme de foi. En d’autres mots, sa foi, nourrie de la parole de Dieu et des recommandations de l’église, s’est manifestée par le bien qu’il faisait, et par la paix qu’il recherchait et promouvait sans cesse. Pour cette raison, nous avons foi et espérance que cet homme de foi et de paix est en Dieu », a déclaré l’homme d’église.

 

Il a, par ailleurs, rappelé que la mort qui pour lui est « l’heure d’entrée dans la vie véritable », est un carrefour incontournable pour chacun, invitant tout le monde à s’y préparer. « Prions encore pour Houphouët-Boigny, pour tous les morts. Prions pour la Côte d’Ivoire », a exhorté le Vicaire Loïc Ebrin.

Eddy BIBI