Gagnoa/ Coordination RHDP : Abel Djohoré « Nous ne voulons plus de Bagnon comme porte- parole »

Politique
Publié le Source : Linfodrome
gagnoa-coordination-rhdp-abel-djohore-nous-ne-voulons-plus-de-bagnon-comme-porte-parole Le président du conseil d’administration (PCA) de la SODEXAM a tenu à faire des éclairages sur le prétendu débarquement du président du conseil régional du Gôh, Joachim Djédjé Bagnon à la tête de la coordination.

Face aux remous qui secouent la coordination régionale du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) dans la région du Gôh, le député de Ouragahio- Bayota, Abel Djohoré, coordonateur associé, a dit sa part de vérité au cours d’une conférence de presse le vendredi 18 décembre 2020.

Le président du conseil d’administration (PCA) de la SODEXAM a tenu à faire des éclairages sur le prétendu débarquement du président du conseil régional du Gôh, Joachim Djédjé Bagnon à  la tête de la coordination. « Pour être débarqué il faut bien être embarqué avant. Il était embarqué dans quoi ? Nous disons que nous ne voulons plus de Bagnon comme porte- parole de la coordination. Nous disons que nous ne voulons plus qu’il soit notre interface. C’est nous qui l’avions mis là, il n’a pas été nommé. Qui l’a nommé ? », a réagi l’honorable Gbakayoro Abel Djohoré. Donnant les raisons du désamour entre les sept autres coordonateurs et le président Bagnon, le parlementaire a dit que c’est après plusieurs constats et plusieurs interpellations sur la gestion ‘’individuelle et égocentrique’’ de la coordination de la part du PCA du fonds d’entretien routier (FER), même devant la direction exécutive du parti présidentiel sans succès, que cette décision a été prise à l’unanimité des sept autres coordonateurs de la région. « … la goute d’eau qui a fait déborder le vase c’est le don de matériel mis à disposition par le président de la république pour les distribuer aux populations avant les élections... Ces dons ont été gérés de façon individuelle et personnelle. Nous trouvons ça scandaleux », a expliqué le conférencier qui a exigé qu’un audit soit fait sur la distribution de ces dons pour situer les responsabilités et éclairer tout le monde.

Parce que selon lui, ce sont plutôt leurs adversaires politiques qui en ont profité au détriment des militants du RHDP. Ce qui à l’en croire expliquerait le score peu humoreux qui a été réalisé lors de la présidentielle dans le Gôh, car aux dires du député de Ouragahio, ce matériel a été utilisé par les militants de l’opposition pour mettre à exécution leur mot d’ordre de boycott des élections. L’autre reproche qui est fait au président du conseil régional, poursuit le député Djohoré, c’est la candidature de son fils Hypolite Djédjé Bagnon aux futures élections législatives dans la commune de Gagnoa, cautionnée par ce dernier au détriment de l’ex- ministre Alcide Djédjé, le nouveau porte- parole de la coordination qui selon lui serait le candidat idéal du RHDP. « Bagnon veut faire de ses enfants, les héritiers de la lutte politique que nous avons menée. Moi je ne peux pas accepter ça », a martelé le député qui revendique vingt années de la lutte politique dans le Gôh pour positionner le RDR (Rassemblement des Républicains) puis le RHDP aujourd’hui. Pour lui, c’est inadmissible que l’actuel délégué communal du parti houphouetiste de la zone 4 de Gagnoa, soit le candidat de son parti. « …même s’il n’y a pas de candidat RHDP, vraiment ce n’est pas celui- là qui va être candidat RHDP », a conclu le cadre du parti au pouvoir qui a invité la haute direction à être plus regardant sur ce qui se passe dans le Gôh et à éviter surtout de se laisser manipuler.


Claude KOUDOU (correspondant régional)