Côte d'Ivoire

Conseil régional du Gontougo : Adjoumani débarque Tanoh Kouassi Thomson, les populations choquées

Politique
Publié le Source : Linfodrome
conseil-regional-du-gontougo-adjoumani-debarque-tanoh-kouassi-thomson-les-populations-choquees Tanoh Kouassi Thomson, cadre du RHDP, apprécié pour ses actions de développement dans le Gontougo a été débarqué

Le 2ème vice-président du Conseil régional du Gontougo, Tanoh Kouassi Thomson, a été débarqué, le samedi 16 janvier 2021, de la première session ordinaire de l’année 2021.

Coup de tonnerre au Conseil régional du Gontougo. Le 2ème vice-président, Tanoh Kouassi Thomson, populaire dans la région, pour ses nombreuses actions de développement, a été débarqué, le samedi 16 janvier 2021, lors de la première session ordinaire du Conseil de l’année, à la salle de presse de la préfecture de Bondoukou. Selon des participants à la réunion, Tanoh Kouassi Thomson été débarqué par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani qui lui reproche ses absences aux sessions du Conseil régional du Gontougo. Extraits : « Certes, le vice-président, Tanoh Kouassi Thomson ne prend pas part aux sessions du conseil régional du Gontougo. Pourtant, il est régulièrement présent sur le terrain à Bondoukou pour diverses activités. Alors qu’il perçoit, chaque mois, 1 million de francs au titre de ses fonctions de vice-président de conseil régional. Malgré tout, je suis intervenu 3 fois pour demander au président Kossonou Kouassi Ignace de le maintenir afin de préserver la cohésion de l’équipe. Mais à un moment, il faut en tirer les conséquences ».

Cette sortie du ministre Adjoumani, président élu du Conseil régional, a jeté le froid dans la salle de réunion. Une rencontre qui, dit-on, avait débuté dans une bonne ambiance.

Quant au concerné, il a catégoriquement réfuté les arguments avancés par le ministre pour le débarquer. Il y voit plutôt une tentative de le salir. Pour lui, ces actions sur le terrain concourent au bien-être des populations et viennent accompagner le conseil régional dans sa mission. « Aider les femmes, les jeunes et même les hommes à être autonomes, soigner les malades, rendre heureux les plus petits, est un sacerdoce pour moi. Et si pour ça, je dois être combattu, alors je l’accepte », a dit le président de l’ONG Action Plus et cadre du RHDP.

« Victime de sa popularité et de ses ambitions »

Le débarquement de Tanoh Kouassi Thomson intervient à quelques semaines des législatives du 6 mars 2021. Et certains voient en cette exclusion, la continuité de la bataille de leadership entre les deux personnalités. Un participant à la réunion du Conseil régional, est formel : « Tanoh Kouassi Thomson paie les frais de sa popularité ». Il explique que ce cadre du RHDP a été sollicité par les populations qui voient en lui, leur porte-voix idéal à l’hémicycle.« Il a été sollicité par les populations de Bondoukou et de la sous-préfecture à porter leur voix à l’Assemblée nationale. Ce qu’il a accepté en attendant que la direction du parti valide sa candidature. En l’excluant de cette façon, devant les chefs de provinces, de cantons, les chefs religieux et autres, c’est une manière de jeter l’opprobre sur lui », a-t-il confié.

Homme de terrain et très proche de la population, Tanoh Kouassi Thomson a reçu plusieurs prix l’année écoulée. En octobre 2020, le Super prix des agents de développement du Zanzan lui a été décerné par le RECOZA. Quelques jours plus tard, soit le 19 décembre 2020, le prix du meilleur artisan de développement du Gontougo lui a été décerné par l’Observatoire africain pour la bonne gouvernance.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.