Coup d’Etat : Accusé, voici la réaction du Colonel Allah Kouakou Léon

Politique
Publié le Source : Linfodrome
coup-d-etat-accuse-voici-la-reaction-du-colonel-allah-kouakou-leon Le Colonel Allah Kouakou Léon, Attaché de Défense de Côte d’Ivoire au Maroc réagit suite à une rumeur de putsch.

Le Colonel Allah Kouakou Léon, Attaché de Défense de Côte d’Ivoire au Maroc, enfin ne se reconnait pas dans les allégations qui l’envoient faire un putsch. Cité dans des affaires de putsch, il a fait une apparition vidéo. Pour se disculper mais pour aussi montrer qu’il n’est nullement en détention.

L’attaché militaire de Côte d’Ivoire à Rabat n’est pas à la Maca comme le prétendait certaines rumeurs qui à déferler la chronique depuis un certain moment. N’est ni dans un quelconque projet de déstabilisation de la Côte d’Ivoire. C’est l’officier supérieur de l’armée ivoirienne lui-même en personne qui fait cette précision. Dans une vidéo qu’il a posté sur les réseaux sociaux le 4 février 2021. Le Colonel Allah dément formellement être mêlé à une quelconque entreprise de déstabilisation des autorités ivoiriennes dans une vidéo qui dure que 7 mins quelque seconde. Il estime être victime d’un harcèlement des ennemis de la Côte d’Ivoire. Ces personnes, dit le Colonel, ne sont pas contentés de sa fidélité à son serment de militaire qui doit se tenir loin des intrigues politiques.

« Je suis à l’étranger depuis le 11 décembre 2020 » a révélé le Colonel Allah qui dit que les auteurs des rumeurs veulent déstabiliser le pays en y associant son nom. Mais, c’est surtout pour protéger l’intégrité physique des membres de sa famille que le Colonel Allah est venu tirer les choses au clair. J’ai bien peur que cette confusion n’aboutisse à ma destruction ». A-t-il déclaré l’officier supérieure de la Gendarmerie.

Colonel Allah a évoqué un souci de santé et également sa loyauté à l’Etat de Cote d’Ivoire

« Je ne suis détenu dans aucune prison a dit l’officier qui dit être dans un pays pour se soigner. Je ne suis ni au Maroc ni en Côte d’Ivoire, pour des raisons de santé qui ont nécessité une intervention chirurgicale. Mais une fois mes soins terminés, je rejoindrai mon lieu de travail », a rassuré le Colonel.

Parfait KOFFI