Législative 2021 à Daloa : Mamadou Touré explique le rôle du député et livre des secrets sur le programme de gouvernement du président Alassane Ouattara

Politique
Publié le Source : Linfodrome
legislative-2021-a-daloa-mamadou-toure-explique-le-role-du-depute-et-livre-des-secrets-sur-le-programme-de-gouvernement-du-president-alassane-ouattara Mamadou Touré met l'accent sur les rencontres de proximité avec les différents corps de métier de Daloa.

De plein pied dans la campagne législative dans la commune de Daloa, Mamadou Touré, n’entend pas céder un lopin de terre à ses adversaires politiques. Candidat à sa propre succession dans cette localité réputée fief de l’ex-président, Laurent Gbagbo, Mamadou Touré a initié les 26 et 27 février 2021, un cadre d’échange avec les jeunes de Daloa. Dénommé « Meet-up », ce cadre d’échange qui se veut dynamique et véridique, a été l’occasion pour le premier responsable de la Jeunesse ivoirienne de se pencher sur le programme de gouvernement du président Alassane Ouattara.

Passé le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 avec son lot de morts, Mamadou Touré se sent plus confiant à parler de la « Côte d’Ivoire solidaire » du président Alassane Ouattara. Sur un territoire reconverti, à l’idéologie du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), il a, dans un langage plein de bon sens, expliqué point par point, les axes du programme de gouvernement de son mentor. Devant une assemblée composée de près de 300 jeunes, femmes, chefs de communauté et chef religieux de Daloa, le ministre de la Jeunesse, s’est appesanti sur les axes 1 et 2 de « la Côte d’Ivoire solidaire ». Notamment, la « Consolidation de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale » et la « création de richesse, source d'emploi par la transformation structurelle de notre économie ».

Sur ces questions, Mamadou Touré, a rappelé succinctement les actions entreprises par le président Alassane Ouattara, lors de ses deux (02) mandats de la 2ème République. Le ministre cite entre autres, la création de l’ADDR, la CDVR, le CNDH, le ministère de la réconciliation, l’indépendance de la justice, le retour et la prise en charge des exilés. Pour Mamadou Touré, ces actions, ont contribué à hisser la Côte d’Ivoire dans le concert des nations. Il demeure persuadé, que ce fait fut possible grâce aux votes de lois de députés responsables et épris de paix. « Grâce à ces actions, aujourd’hui, la Côte d’Ivoire se porte mieux. », a souligné Mamadou Touré, tout en indiquant que le gouvernement travaillera dans les jours à venir, à renforcer ces acquis. Notamment, la mise en œuvre de la loi de programmation militaire qui vise à améliorer les conditions de vie et de travail des militaires et l’indépendance de la justice.

« Daloa doit contribuer au côté du chef de l’Etat à relever ces défis. Si nous sommes élus nous serons votre porte-parole pour appliquer ce que le Président Ouattara veut pour vous en cohérence avec vos attentes », a-t- il laissé entendre. Tout en promettant la mise en place d’une permanence au lendemain de sa victoire. « Tous les 3 mois, nous viendrons vers vous pour expliquer les projets de lois votés au Parlement et prendre vos préoccupations pour les remonter au gouvernement », a rassuré le porte-parole adjoint du gouvernement.

Poursuivant, Mamadou Touré, a inventorié les énormes progrès enregistrés par la côte d'ivoire ces 10 dernières années dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie, de l'énergie, des échanges commerciaux... Et ce, dans le sens de l’axe 2 du programme de gouvernement intitulé « la création de richesse, source d'emploi par la transformation structurelle de notre économie ». Pour lui, les perspectives dans ces secteurs d’activités sont prometteurs. « Si on veut que ces acquis soient consolidés et que l’énorme travail se poursuive, il faut accorder la majorité au Président Ouattara », a-t- il sensibilisé avant de promettre : « Si nous sommes élus au soir du 6 mars, nous allons continuer de plaider auprès de nos collègues afin que Daloa soit pris en compte dans les projets qui seront sur la table du gouvernement. Nous allons aider les opérateurs économiques à monter des unités de productions pour offrir des opportunités d’insertion à nos jeunes ».

Faut-il, le rappeler, le 3ème axe du projet d’Alassane Ouattara « création d’un cadre de vie agréable et d’un environnement attractif de nos régions » sera au centre des échanges de ce 3 jour de campagne.

 

Maxime KOUADIO avec Sercom