Konan Kouadio Siméon fait une révélation sur Hamed Bakayoko

Politique
Publié le Source : Linfodrome
konan-kouadio-simeon-fait-une-revelation-sur-hamed-bakayoko Hamed Bakayoko reçoit le soutien de Konan Kouadio Siméon

Depuis son évacuation en France le jeudi 18 février 2021, Hamed Bakayoko a reçu le soutien de certaines personnalités ivoiriennes. Ces messages de solidarité ont permis révéler des détails encore inconnus ou méconnus de l’homme. Konan Kouadio Siméon, plusieurs fois candidat à la présidentielle ivoirienne lève le voile sur un pan du Premier ministre Hamed Bakayoko dans une adresse qui lui est dédiée.

Message du Président KONAN Kouadio Siméon au Premier Ministre Hamed Bakayoko

Monsieur le Premier Ministre, cher frère,

De retour après plusieurs semaines d’absence pour des raisons spirituelles et familiales, c’est avec empressement que j’ai retrouvé ma page pour me mettre à jour des nouvelles du pays et du monde. En foulant donc à nouveau la toile où il ne fait aucun doute que beaucoup d’eau a coulé sous le pont à propos de l’actualité sociopolitique de notre pays, je suis accueilli, en cette période de campagne pour les législatives, par une ambiance plutôt festive et bon enfant (espérons que cela dure au-delà du 6 mars).

Toutefois, Hélas, à coté de cette atmosphère carnavalesque, cohabite une autre moins joyeuse qui ne peut me laisser indifférent, celle qui a trait à la santé du Premier Ministre Hamed Bakayoko. C’est pourquoi je veux réserver mes premiers mots et mon premier post au PM Hamed Bakayoko à qui je souhaite prompt rétablissement et un très vite retour au pays. Je ne suis ni un proche ni un ami d’Hamed Bakayoko. Mais je veux surtout prier pour la guérison d’un homme qui m’a donné la bonne impression, à l’issue de l’unique brève rencontre que nous eûmes, d’avoir été l’un des tout premiers politiques à comprendre le sens profond et l’impérative nécessité du projet que je prône depuis 20 ans maintenant, le projet du Pardon, de la Réconciliation et de la Paix en Côte d’ivoire. Un homme donc que je tiens, malgré la nature du système, comme pouvant jouer un rôle important dans la réconciliation nationale.

N’est-ce pas cher Hamed (puisque ce jour tu m’as autorisé à te tutoyer) ?

Te souviens-tu de cette petite causerie inédite que nous improvisâmes, le 25 octobre 2015, le jour même du scrutin présidentiel, dans la cour du lycée Sainte Marie, quand avec cette humilité qui te caractérise, tu vins à moi avec spontanéité et enthousiasme pour me féliciter ? Ce jour-là, dans ton style direct et fraternel, tu me tins entre autres le propos suivant :

« KKS, Je t’admire pour ton intégrité, ta constance et ta persévérance. Pour moi, tu as le meilleur projet. La RECONCILIATION EST PRIMORDIALE. Si je n’avais pas déjà une carte, je serais ton premier militant… »

‘’Enfin Monsieur le Ministre d’Etat, ne sont-ce pas là des éloges flatteurs ?’’ Avais-je interrogé, surpris.

Ce à quoi tu avais renchéri : « KKS, je suis sincère, ce que je te dis là en face, c’est ce que je dis de toi derrière toi… la réconciliation doit être la priorité des priorités car sans la réconciliation, il n’y aura pas de paix et donc pas de développement »

Nous nous sommes séparés en nous promettant de nous retrouver pour approfondir le sujet.

Depuis, à travers tes différentes fonctions, même si les pesanteurs du système ne t’y aident pas, je te vois essayer d’honorer cette conviction que tu portes au fond de toi-même. Cependant, force est de constater aujourd’hui que le chantier de la réconciliation reste encore entier.

La réconciliation a encore besoin de toi.

J’ai besoin de toi pour la réconciliation.

La Côte d’Ivoire a encore besoin de toi.

Voilà pourquoi je prie Dieu pour ton parfait rétablissement et ton rapide retour au pays.

A très vite frère !

Fait à Abidjan, le 24 février 2021

KKS