Côte d’Ivoire

Décès du Premier ministre Hamed Bakayoko : Retour sur le parcours d’un homme d’État qui a marqué sa génération

Publié le Modifié le
deces-du-premier-ministre-hamed-bakayoko-retour-sur-le-parcours-d-un-homme-d-etat-qui-a-marque-sa-generation Hamed Bakayoko qui vient d’être élu député de Séguéla au terme des élections du 06 mars 2021, n’est plus.
Politique

Le Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, est décédé, officiellement d’un cancer du pancréas. Auparavant des rumeurs d’empoisonnement ont enflammé les réseaux sociaux et de nombreuses spéculations ont circulé. La Côte d’Ivoire, en deuil, perd un grand homme d’État qui a marqué sa génération. L’ancien ministre d’État, ministre de la Défense, Premier ministre du gouvernement ivoirien, Maire d’Abobo, Député de Séguéla, et surtout homme clé du système Alassane Ouattara, Hamed Bakayoko, a eu un parcours sur lequel il convient de revenir. Il a été un mécène important pour le secteur de la culture en Côte d’Ivoire et un homme de média, au-delà de sa carrière politique. Parcours.

Biographie

Hamed Bakayoko est nommé Premier ministre, Chef du gouvernement, ministre de la Défense, le 30 juillet 2020.

Hamed Bakayoko né le 8 mars 1965 à Abidjan, est entré au gouvernement en qualité de ministre des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l`Information et de la Communication (NTIC) en mars 2003. Il a été ministre d`État, ministre de l`Intérieur et de la sécurité avant sa nomination, mercredi 19 juillet 2017, à la tête du ministère de la Défense.

Homme de média, Hamed Bakayoko est à l’âge de 25 ans le directeur de publication du quotidien "Le Patriote". A 28 ans, il a pris les commandes de la première radio privée commerciale de Côte d’Ivoire, Radio Nostalgie. En 2000, Hamed Bakayoko accède au poste de Président directeur général (Pdg) de Nostalgie Afrique. Sa présence dans les médias est le résultat de son ambition et de son travail.

Pour rappel, en classe de CM2, il a créé et dirigé le journal de son école. Hamed Bakayoko a dirigé le Journal du Collège Moderne d’Adjamé et assumé très jeune de plusieurs responsabilités à la tête de différentes associations estudiantines, notamment celle de l’Amicale des Élèves et Étudiants Ivoiriens au Burkina Faso (1986) et de la Jeunesse Estudiantine et Scolaire du PDCI (1990). L’homme est parvenu logiquement à la tête du Conseil national des patrons de presse de Côte d’Ivoire.

Hamed Bakayoko était l’un des piliers du gouvernement et du système Ouattara auprès duquel il a cheminé depuis une vingtaine d’années. Hamed Bakayoko était aussi figure incontournable du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), un lieutenant fidèle qui n’a jamais manqué de loyauté envers Alassane Ouattara, et qui a soutenu son mentor dans sa décision de briguer un nouveau mandat lors de l'élection présidentielle sous haute tension en 2020.

Hamed Bakayoko ou ''Hambak'', comme le surnomment les Ivoiriens, a été nommé Premier ministre le jeudi 30 juillet 2020 pour remplacer Amadou Gon Coulibaly, décédé brutalement le 8 juillet 2020, dont il assurait l'intérim.

Après les décès de deux Premiers ministres en moins de 10 mois, de nombreux Ivoiriens se posent des questions sur la fonction de chef du gouvernement en Côte d’Ivoire. Quoi qu’il en soit, Hamed Bakayoko et Amadou Gon Coulibaly auront marqué leur temps.

Eddy BIBI