En mission à Jacqueville : Lasm Blaise ‘’ Si Affi et Guikahué et autres sont libérés…. Koua Justin est fini par être perçu comme une prise en otage’’

Politique
Publié le Source : Linfodrome
en-mission-a-jacqueville-lasm-blaise-si-affi-et-guikahue-et-autres-sont-liberes-koua-justin-est-fini-par-etre-percu-comme-une-prise-en-otage Le National Lasm Blaise, secrétaire chargé d’organisation à la jeunesse du Front populaire Ivoirien (JFPI) en meeting à Jacqueville.

En prélude de « la journée de la liberté et de la paix », ce samedi 1er mai 2021, une forte délégation du FPI conduite par les camarades l’honorable Tchéidé Jean-Gervais, vice-président chargé de la bonne gouvernance au Front populaire ivoirien (FPI) et du National Lasm Blaise, secrétaire chargé d’organisation à la jeunesse du Front populaire Ivoirien (JFPI) étaient en visite de travail dans l’une des sections de Jacqueville.

La traditionnelle fête de la liberté qui se tient tous les 30 avril, cette année, une cérémonie a été organisée par la section de Grand-Jack, située à 5 km de Jacqueville. C’est dans une ambiance festive et triomphale que N’Guessan Lavry Nicolas, Chargé de la coordination et la vie du FPI et Lasm Blaise ont été accueillis par des chants en fanfare.

Après les civilités Néba Berenger, secrétaire général de la section de Grand-Jack a décliné le sens de cette rencontre. Pour lui, c’est dans la démocratie vraie que s’inscrit cette journée de la liberté et de la paix. Il a interpellé les autorités et toutes les forces vives à la préservation de la cohésion sociale.

Dans la même direction Beugré Ghislain, secrétaire général de la Fédération FPI de Jacqueville commune a salué la mobilisation de Grand-Jack et également, il a exhorté les militants de la fédération à soutenir la candidate Marie Ange Aka Adjo aux législatives du 12 juin prochain.

Pour l’honorable Tchéidé Jean-Gervais, député de Bloléquin ça été pour lui l’occasion de retracer l’histoire d’une longue lutte juridique qui a abouti à la libération de Laurent Gbagbo. Il a profité de la circonstance pour annoncer l'arrivée imminente du Président Gbagbo acquitté définitivement par la cour pénale internationale (CPI).

Quant à Blaise Lasm, tout feu tout flamme, il est revenu sur deux faits majeurs le cas du président Gbagbo et le camarade Koua Justin qui croupit encore en prison au camp pénal de Bouaké.

« Je voudrais parler à votre cœur, quand on te bombarde et que tu ne meurs pas, c’est que Dieu a un plan pour toi. Il y a des gens qu’on a bombardé leur palais qui ne se sont pas en sorti. Des hommes comme Khadfi et Salvador Allende qui sont morts dans les bombardements. Mais Gbagbo Laurent lui s’en est sorti par la grâce de Dieu. Quand tu sors d’une prison ou les Charles Taylor ou Slobodan Milosevic sont toujours encore en prison et que Laurent Gbagbo sort, c’est que Dieu n’a pas encore fini avec lui. Quand Dieu fini de faire ces deux miracles dans la vie de Gbagbo. Est-ce que vous pensez qu’il va s’arrêter là ? Je suis venu vous dire que Gbagbo Laurent arrive, préparez, vous vous apprêtez à vos plus beaux habits, car le fils est déjà là ». Toujours dans le même ordre d’idée le secrétaire à l’organisation de la (JFPI) à saluer le retour des exilés politiques et il s’est attardé sur le cas de Koua Justin


« Je salue le retour des vice-présidents Pikas Damana, Katina Kone et des autres personnalités et j’ai demandé plus d’efforts des autorités en libérant tout le monde comme ils l’ont fait pour Pulchérie Gbalet et les autres, nos camarades Koua Justin, Aguede Paulin dont la mère sera inhumée le 15 Mai et tous nos autres camarades en prison. Si Affi N’guesan, Guikahue et autres ont été libérés, le maintien en détention de Koua Justin est fini par être perçu comme une prise en otage parce que plus rien ne le justifie. La JFPI demande sa libération ainsi que celle des étudiants incarcérés qui ont perdu une année, des militaires qui sont détenus depuis 10 ans afin que la réconciliation pour laquelle un ministère a été créé puisse avoir un sens ». A-t-il déclaré Lasm Blaire le secrétaire chargé d’organisation à la jeunesse du Front populaire Ivoirien (JFPI)

Par ailleurs, il faut noter que la mobilisation était à son comble.

Parfait KOFFI