Quelques semaines après le nouveau gouvernement : Ouattara prépare quelque chose pour les ministres virés

Politique
Publié le Source : L'inter
quelques-semaines-apres-le-nouveau-gouvernement-ouattara-prepare-quelque-chose-pour-les-ministres-vires Alassane Ouattara aurait des «projets» prévus pour les ministres sortis du gouvernement.

La Côte d'Ivoire a un nouveau gouvernement depuis le 6 avril 2021. Annoncée par le ministre, secrétaire général de la Présidence de la République, Abdourahmane Cissé, cette nouvelle équipe est constituée de 37 ministres et de quatre secrétaires d’Etat. Conduite par le Premier ministre, Patrick Achi, chef du gouvernement, la nouvelle équipe consacre l’entrée de 13 nouvelles personnalités et le départ de 18 autres. Pour les départs, il faut mentionner Jean-Claude Kouassi, Ally Coulibaly, Sidiki Konaté, Dosso Moussa, Pascal Abinan Kouakou, Gaoussou Touré, Eugène Aka Aouélé, Francois Amichia, Raymonde Goudou Coffie, Cissé Ibrahim Bacongo,  Légré Philippe et bien d'autres.

Si parmi ces départs, certains ne constituent pas une véritable surprise, d'autres comme ceux de Ally Coulibaly et Cissé Ibrahim Bacongo, compagnons de longue date d'Alassane Ouattara, passent mal auprès de militants du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Ally Coulibaly, un des proches du président de la République, fidèle parmi les fidèles, ne siège plus au gouvernement. Que s'est-il passé pour que Alassane Ouattara se sépare de son premier porte-parole au sein de l'ex-Rassemblement des républicains ?  Aux côtés de Ally Coulibaly, le cas Cissé Ibrahim Bacongo fait également grand bruit. Maire de la commune Koumassi, l'ancien ministre auprès du président de la République chargé des Affaires politiques a fait les frais de la «nouvelle vision du chef de l'Etat» malgré sa victoire aux dernières législatives du 6 mars 2021. A ces deux «militants de première heure», il faut adjoindre les cas des ministres Moussa Dosso et Raymonde Goudou qui jouissaient d'une «grande considération» auprès du président de la République.

Le jeudi 29 avril 2021, le président Ouattara a levé un coin du voile sur ce sujet lors de la visite que lui ont rendue, à son domicile d'Abidjan-Cocody Riviera Golf, les populations des régions du Sud et de l'Est du pays conduites par le Premier ministre, Patrick Achi. «Les gens ont parlé de gouvernement d'ouverture mais je trouve que ce gouvernement est le véritable gouvernement d'union, je dirais le gouvernement des patriotes. Parce que Patrick (Achi) et moi, nous avons pris la carte de la Côte d'Ivoire et nous avons regardé. J'ai vu que nous avons 12 districts et deux districts autonomes, cela fait 14. J'ai donné des instructions au Premier ministre pour que chaque district ait au moins deux ministres, ce qui fait 28. Mais, j'ai dit (que) le nombre total des ministres ne doit pas dépasser 34. Il s'est débrouillé jusqu'à la quarantaine. Ce que j'ai trouvé normal», a expliqué le chef de l’État précisant avoir nommé Kobenan Kouassi Adjoumani «ministre d’État» pour sa témérité. «Adjoumani est d'un courage exceptionnel», a-t-il dit.

Par la suite, il a soufflé un mot concernant les ministres sortis. Conscient de leurs forces, M. Ouattara a indiqué ne pas les laisser pour compte. Des «projets» sont même prévus pour eux. «Ils n'ont pas démérité. Qu'ils soient rassurés. Pour chacun d'eux, nous avons des projets. Dans quelques jours, des décisions seront prises », a-t-il révélé.

 

Cyrille DJEDJED