Retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire Voici ce que le village d'Anono veut faire

Politique
Publié le Source : Soir info
retour-du-president-laurent-gbagbo-en-cote-d-ivoire-voici-ce-que-le-village-d-anono-veut-faire Laurent Gbagbo doit suivre un rituel de purification au stade d’Anono, en vue de conjurer le mauvais sort.

Dans le cadre du retour de l'ex-président de la République, Laurent Koudou Gbagbo, en Côte d'Ivoire, le chef du village d'Anono, Djorogo Severin, a lancé une caravane de la paix. Cette caravane qui vise à apaiser les cœurs, mais aussi montrer la nécessité de renforcer la cohésion sociale, s'est déroulée, le mardi 8 juin 2021, au siège du parti Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) à Cocody.

Lors de la visite de courtoisie au Professeur Georges Armand Ouégnin, président de l'Eds, Severin Djorogo a fait une observation de taille. De fait, il a exprimé sa vive opposition à la Chambre des rois et chefs coutumiers qui, selon lui, ne milite pas pour un retour triomphal de l'ex-chef de l'État en Côte d'Ivoire. Le chef du village d'Anono a fait cette remarque en présence de plusieurs notables dont le doyen d’âge, Tchimon Bernardin.

« Les partis politiques, les chefs religieux et les chefs coutumiers sont les forces vives qui recevront particulièrement la caravane », a indiqué Severin Djorogo avant d'inviter les Ivoiriens de se rendre massivement à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny de Port Bouët. Et ce, le 17 juin 2021, pour réserver un accueil chaleureux et triomphal au président du Front populaire ivoirien (Fpi). Le chef du village d'Anono estime qu’en tant que garant des us et coutumes et premier maillon de l’administration ivoirienne, il ne peut s’opposer au retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire.

« Laurent Gbagbo est un fils du pays. Son arrivée va contribuer à l’unité et à la cohésion en Côte d’Ivoire », a-t-il confié. A en croire Severin Djorogo, dès l’instant où Laurent Gbagbo a été acquitté par la Cour pénale internationale (Cpi), il n’y a pas de raison qu’il rentre en catimini dans son pays. L'ancien président de la République doit, a-t-il fait savoir, être accueilli avec tous les honneurs, dignes de son rang. Raison pour laquelle, il s’étonne de la teneur de la déclaration de la Chambre des rois et chefs coutumiers qui font opposition à l’arrivée en triomphe de Laurent Gbagbo.

« L'ancien chef de l'État a été acquitté. Son retour ne doit faire peur à personne », a indiqué le chef du village d'Anono. Par ailleurs, Severin Djorogo a affirmé qu'une fois à Abidjan, Laurent Gbagbo doit suivre un rituel de purification au stade d’Anono, en vue de conjurer le mauvais sort. « En pays atchan, un prisonnier doit être purifié à sa sortie de prison. D’où l’opération tapis rouge qui sera organisée pour l’accueil de Laurent Gbagbo par le peuple atchan, quelques jours après son arrivée à Abidjan », a expliqué le garant des us et coutumes à Anono. « Laurent

Gbagbo est impatient d’arriver en Côte d’Ivoire pour retrouver sa famille, les amis et les Ivoiriens. Gbagbo n’a aucune rancune ni haine. Il est un artisan de la paix. Il veut la cohésion sociale et la paix dans le pays. Son arrivée ne doit pas faire peur à quelqu’un. Il tend la main à tout le monde », a révélé le Professeur Georges Ouégnin tout en félicitant Severin Djorogo pour l'initiative. En outre, Georges Ouégnin a promis de transmettre le projet de purification à Laurent Gbagbo. Etienne N’Ponon, secrétaire général de l'Eds, a laissé entendre que c’est le comité national d’organisation de l’accueil de Gbagbo et le comité atchan qui vont décider de la date de la cérémonie de purification.

Elysée YAO