Procès des pro-Soro: Silué Sinali( DG de l'Anac) a donné un détail sur le vol de Soro qui interpelle

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
proces-des-pro-soro-silue-sinali-dg-de-l-anac-a-donne-un-detail-sur-le-vol-de-soro-qui-interpelle Les pro-soro continuent de lutter pour leur acquittement (PhAZ)

Le directeur général de l'Agence nationale de l'aviation civile (Anac), Silué Sinali était à la barre pour livrer sa version à propos du vol de Soro Guillaume le 23 décembre 2019. Ce jeudi 10 juin 2021 au tribunal criminel d'Abidjan du palais de justice d'Abidjan le DG de l'Anac a évoqué un détail qui porte à réflexion. 

Intervenant en tant que témoin, dans cette affaire qui opposent Soro Guillaume ainsi que 19 de ses proches au procureur de la République Adou Richard, le directeur de l'Anac a avoué avoir agir par intuition en rédigeant son rapport sur l'histoir du détournement de l'avion de Guillaume Soro sur Accra( capital du Ghana). 

En effet, sur les antennes de la RTI, ce 23 décembre 2019 au journal de 20h, Silué Sinali a fait un communiqué dans lequel il disait que c'était l'ancien prèsident de l'assemblée nationale qui avait lui-même demandé que son avion soit dérouté sur le Ghana. Aujourd'hui, au procès il a dit avoir agir par déduction. 

Un certain Amer Noujà, d'une compagnie de transport aérien appelé Avjet Routing, avait demandé l'autorisation de décollage et d'atterrissage de l'avion de Guillaume Soro. A une certaine heure, l'Anac reçoit un message du même individu indiquant que le vol doit être détourné sur Accra. Ce qui a fait dire à Silué Sinali que c'était automatiquement de Guillaume Soro que venait cette volonté. 

Les avocats de la défense ont exprimé leur surprise devant une telle affirmation vu que le directeur général de l'Anac communiquait sur les antennes de la télévision nationale avec un telle assurance sur le détournement de vol dont Soro serait l'auteur. Il a même reconnu ne pas être rentré en contact avec Soro Guillaume. Il va plus loin en disant assumer ses propos. Il indique par ailleurs << j'affirme que je n'ai reçu aucune instruction des autorités ivoiriennes>>. 

Néanmoins, il laisse entendre que son intervention à la RTI lui a été ordonnée par sa hiérarchie. Étant donné que le débat sur le détournement de l'avion de Soro avait cours en ce moment.

Silué Sinali a, sur une question de la défense, donne les trois raisons qui sont susceptibles de permettre un détournement d'avion. Ce sont un problème technique (panne), une mauvaise météo ou une décision du pilote. Mais lui, en tant directeur général, n'avait cette prérogative.

Rappelons que Guillaume Soro et ses compagnons sont Accusés pour certains de complot d'atteinte à la sûreté de l'État et pour d'autres diffusion de fausses nouvelles. Le procès a débuté depuis le mercredi 19 mai 2021 et se poursuit le mercredi 16 juin 2021.

Alain Zadi