Retour au pays, ce jeudi 17 juin : Ce qui est prévu à l'agenda de Gbagbo, une « adresse à la nation » à l'aéroport, autour de la réconciliation

Politique
Publié le Source : L'inter
retour-au-pays-ce-jeudi-17-juin-ce-qui-est-prevu-a-l-agenda-de-gbagbo-une-adresse-a-la-nation-a-l-aeroport-autour-de-la-reconciliation Le retour de Gbagbo suscite de nombreuses réactions.

L'ancien président ivoirien, qui rentre à Abidjan ce 17 juin, consulte ses plus proches conseillers en vue de régler les derniers détails de son retour en Côte d'Ivoire après plus de dix ans d'exil. Il devraitprononcer une adresse à la nation dans la foulée de son arrivée à l'aéroport Houphouët-Boigny.

A la veille de son retour à Abidjan prévu le 17 juin,Laurent Gbagbo multiplie les discrètes consultations. Le 11 juin, l'ancien président a ainsi longuement reçu depuis  sa résidence bruxelloise un de ses plus proches conseillers, AhouaDonMello. Arrivé

deSaint-Pétersbourg où il était à la tête de la délégation guinéenne qui participait au St. Petersburg international economic forum (Spief) - il est depuis plusieurs annéesle conseiller spécial en charge des grands travaux d'Alpha Condé - , Ahoua Don Mello a longuement chorégraphié avec Laurent Gbagbo les derniers détails de son retour à Abidjan.

     

16 H 30 - Discours à la nation                                                    

 

Plusieurs cadres du Front populaire ivoirien (Fpi)pressent leur champion de tenir une très largeconférence de presse au pavillon présidentiel del'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan dans lafoulée de sa descente de l'avion. Si le principe d'une telle « adresse à la nation » a été accepté par les autoritésivoiriennes, qui ont d'ores et déjà mis à disposition del'ancien chef de l'Etat le pavillon présidentiel, plusieursaménagements "mineurs" restent encore en discussionentre la présidence ivoirienne et l'entourage de Gbagbo.Le discours à la nation de l'ancien chef de l'Etat, prévuaux alentours de 16 h 30, s'articulera autour du thème dela « réconciliation nationale ».

L'Airbus A330 de Brussel Airlines, qui transporteraLaurent Gbagbo et sa compagne Nadiani Bamba, alias"Nady", de Bruxelles à Abidjan, doit se poser à 15 h 45. Siun jet privé a un temps été proposé à l'ancien présidentivoirien pour rentrer à "Babi", ce dernier a finalementsouhaité prendre un vol commercial.

A l'aéroport, Laurent Gbagbo devrait être accueilli par uncomité trié sur le volet. A la tête de ce noyau de fidèles,le secrétaire général du Fpi, Assoa Adou, missionné il y aplusieurs mois par l'ancien chef de l'Etat pour superviserson retour. Ce dernier a par ailleurs annoncé, lors d'uneconférence de presse le 14 juin, la mise en placed'espaces dédiés à l'aéroport d'Abidjan afin d'accueillir la « notabilité ».

 

18 H 30 - Siège du Fpi

 

Soucieuses de mettre en scène la "réunification" du Fpi, plusieurs voix au sein du parti fondé par Gbagbo plaident pour associer aux célébrations Simone Gbagbo - première épouse de l'ancien chef de l'Etat - et le président du Fpi Pascal Affi N'Guessan, dont les relations avec l'ex-président ont été particulièrement tendues ces derniers mois. Dans la capitale économique ivoirienne, Laurent Gbagbo séjournera dans l'une des résidences de Nadiani Bamba. Si les modalités des divers avantages dont jouira Gbagbo en tant qu'ancien chef de l'Etat ont été traitées, la question de sa sécurité reste l'objet de « derniers réglages ».

Après son arrivée à l'aéroport, Laurent Gbagbo devrait se rendre au siège du Fpi, dans la commune de Cocody, où l'attendront plusieurs dizaines de militants. La formation de gauche souhaite notamment surfer sur le retour de son chef pour afficher son « unité » après une décennie de guerre de leadership. Plusieurs cadres du parti ont ainsi été missionnés pour plancher sur l'organisation d'un vaste congrès d'ici à l'automne. Le sujet a ainsi été directement évoqué par Laurent Gbagbo et Ahoua Don Mello lors de leur entrevue bruxelloise du 11 juin.

 

Rencontre avec Bédié

 

Laurent Gbagbo doit également rencontrer le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié dit "HKB", avec lequel il s'est rapproché depuis un an et demi et a même passé une alliance politique lors des élections législatives de mars. L'entrevue entre les deux hommes pourrait se tenir dans le fief d'HKB de Daoukro, dans le centre du pays. Aucun rendez-vous avec Alassane Ouattara n'est en revanche programmé. Pour autant, les deux hommes, qui ne se sont à ce jour jamais appelés, continuent d'échanger via de discrets émissaires. Plusieurs messages d'apaisement ont ainsi été passés de part et d'autre ces derniers jours,  

et le scénario d'une rencontre avec Gbagbo n'est pas totalement exclu par l'entourage d'Alassane Ouattara.

Le gouvernement ivoirien souhaite néanmoins empêcher tout rassemblement massif des partisans de Gbagbo dans la capitale économique ivoirienne. Dans ce cadre, le ministre ivoirien de l'Intérieur, le général Diomandé Vagondo, planche depuis début juin sur des scénarios de maintien de l'ordre. Plusieurs grands axes de la capitale économique ivoirienne devraient ainsi fermer et des checkpoints policiers être déployés dans toute la ville afin d'éviter toute manifestation.

 

Source : Africa Intelligence

 

N.B. : Les titres sont de la Rédaction.