Malgré les brimades, Laurent Gbagbo accueilli dans une liesse populaire, Abidjan sud paralysée par des dizaines de milliers de militants

Politique
Publié le Source : Linfodrome
malgre-les-brimades-laurent-gbagbo-accueilli-dans-une-liesse-populaire-abidjan-sud-paralysee-par-des-dizaines-de-milliers-de-militants Des milliers de militants envahissent les rues d'Abidjan sud.

Après 10 ans d’absence du territoire ivoirien, l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo a foulé à nouveau les pieds sur le sol ivoirien ce jeudi 17 juin 2021. Il a été accueilli à son arrivée par des dizaines de milliers de militants qui n’ont pas fléchi genoux malgré les brimades.

Plus motivé que jamais, les partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Sortis nombreux pour réserver un accueil chaleureux à leur mentor, les partisans de Laurent Gbagbo ont été pris à partie par les Forces de défense et de sécurité. Des centaines de milliers de gaz de lacrymogènes ont été bombardés dans les environs de l’aéroport d’Abidjan. Objectif, empêcher les militants de Laurent Gbagbo de se rendre dans l’enceinte pour communier avec leur mentor. Véritable course poursuite à Port-Bouët entre Force de l’ordre et les militants du FPI préparés pour la circonstance.

Dès l’arrivée de Laurent Gbagbo aux environs de 16h 20 à l’aéroport d’Abidjan, un scénario semblable à celui des films western se met en œuvre. Les militants proches de l’ex-chef de l’Etat sont pourchassés dans la broussaille. Plusieurs d’entre eux sont interpellés. Une situation qui n’a pourtant pas fait baisser la ferveur des militants déterminés à tout mettre en œuvre pour voir leur mentor. De l’aéroport international Félix Houphouët Boigny jusqu’au carrefour Solibra de Marcory, des militants parviennent peu après 16 h à prendre le devant de la scène. Pour ces derniers, Laurent Gbagbo demeure le messie de la Côte d’Ivoire.

Au passage du cortège de l’ex-président, c’est plusieurs dizaines de milliers qui se mettent en branlent pour espérer arracher le sourire de l’ancien chef de l’Etat. En raison de la situation socio-politique délétère qui prévaut, Laurent Gbagbo n’a pas daigné sortir de son véhicule pour communier avec ses partisans. Qui très tôt ce jeudi matin ont pris d’assaut les principales artères des communes d’Abidjan Sud. Le calme revient peu à peu sur le Boulevard Valery Giscard d’Estaing.

Nous y reviendrons !

 

Maxime KOUADIO