Après sa rencontre avec Laurent Gbagbo à Mama Guikahué : « Il y aura une rencontre entre le président du Pdci et et celui du Fpi »

Publié le
apres-sa-rencontre-avec-laurent-gbagbo-a-mama-guikahue-il-y-aura-une-rencontre-entre-le-president-du-pdci-et-et-celui-du-fpi « C'est un politique, il connaît son peuple », dit Maurice Kakou Guikahué au sujet de l'ex-chef de l’État.
Politique

Présent à Mama lors de la cérémonie d'échanges entre le président Laurent Gbagbo et les chefs traditionnels, lundi 28 juin 2021, Maurice Kakou Guikahué n'a pas boudé son plaisir. Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda était heureux de revoir un «frère». «J'ai été très heureux que le frère Guikahué ait joué un rôle important entre le rapprochement de nos deux partis. Voilà son frère Assoa Adou, ce sont les deux sorciers, ce sont eux qui discutent toujours la nuit», avait déclaré Laurent Gbagbo à l'endroit du ministre Guikahué. Toute chose qui a fait rire l'assemblée.

De son côté, le cadre du Pdci-Rda n'a pas manqué de commenter l'attitude du fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi) qui s'est exprimé pendant plus de 30 minutes. Une intervention ponctuée d'anecdotes sur son procès devant la Cour pénale internationale (Cpi), sur sa «petite femme», Nadiany Bamba alias Nady Bamba et sur les cadres de la région du Gôh. «C'était détendu, il a dédramatisé la situation. C'est un politique, il connaît son peuple. Il est rentré en contact avec les chefs et les cadres et il a fait un discours vers la fin sur la fraternité et la démocratie. Ça, c'est très important», a réagi le n°2 du Pdci-Rda sur Radio France internationale.

Maurice Kakou Guikahué revoyait le président Laurent Gbagbo après la rencontre de mai 2019, à Bruxelles, où il avait été envoyé par le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. «Nous sommes allés vers lui, j'ai été un missionnaire du président Bédié au moment où c'était encore difficile et il m'a vraiment bien reçu. Il m'a accueilli et ça débloqué la situation. On s'est rapproché», a rappelé Maurice Kakou Guikahué.

Cette rencontre a fait suite à la rencontre historique entre les deux anciens présidents ivoiriens à Bruxelles le 29 juillet 2020. Au cours de cette rencontre, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ont pris la décision d’œuvrer ensemble pour la promotion de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Il faut noter que sous l’impulsion de MM. Gbagbo et Bédié, le Fpi et le Pdci ont établi un document cadre de collaboration qui définit les enjeux et les méthodes nécessaires à la réalisation d’une réconciliation et d’une paix durable en Côte d’Ivoire en vue de mettre un terme définitif à la division et à la guerre dans le pays. Le document cadre de l’«accord de collaboration», signé le 30 avril 2020 entre le Pdci et le Fpi, est dénommé «Projet de réconciliation des Ivoiriens pour une paix durable ». Cet accord cadre est l’aboutissement de longues séances de travail d’un Comité paritaire organisées pour l’élaboration du document cadre consignant leur «engagement commun à œuvrer de concert pour le retour de la paix et de la réconciliation des Ivoiriens qui en expriment, chaque jour, le besoin». La méthode de réconciliation que proposent les deux parties est de type «participatif» et «inclusif» et permettra de «pardonner dans la vérité et la justice, d’éliminer les séquelles des crises successives, de trouver des solutions originales aux problèmes qui sont à la base des crises». Cette réconciliation nationale est de construire ensemble une «nouvelle Côte d’Ivoire» sur la base de principes, règles et valeurs partagés avec tous les Ivoiriens et tous les étrangers résidant en Côte d’Ivoire.

Parlant de sa présence à Mama, Maurice Kakou Guikahué a révélé : «Aujourd'hui, c'est un rapprochement entre le Pdci et le Fpi qui peut aller à une alliance. Je ne peux pas présager mais aujourd'hui, nous sommes en bons termes». A la question de savoir si une prochaine rencontre est annoncée entre les présidents Bédié et Gbagbo, M. Guikahué a été clair. «Il y aura une rencontre bientôt entre le président du Pdci et celui du Fpi. Soyez à l'écoute. Bientôt, ils vont se rencontrer. C'est tout à fait normal», a dit le n°2 du Pdci-Rda.


Cyrille DJEDJED